SAP

6 nov 16

Merci à l’expert Marie Christine Gryson pour cette enquête. C’est une victoire de taille pour tous ceux qui dénoncent depuis longtemps le recours en justice à ce faux concept du syndrome d’aliénation parentale (SAP) pour nier la parole des enfants victimes de viols et attribuer leurs accusations à une manipulation de leur mère. Le Sap, inventé par le pédophile américain RIchard Gardner, qui s’est suicidé de 18 coups de couteau, est couramment utilisé dans les tribunaux français, y compris par des juges, pour traiter les enfants de menteurs ou leur attribuer de « faux souvenirs ».
Le ministère des familles va donc proscrire le SAP, mais rien n’est prévu pour sanctionner ou poursuivre ceux qui auront désormais recours à ce faux syndrome. L’un de ses adeptes en France n’est autre que Paul Bensussan. Ce psy, qui n’avait jamais vu aucun des enfants d’Outreau, avait mis en cause leur crédibilité dans son audition devant les assises de 2004.
Voyons le verre a moitié plein plutôt qu’à demi vide: rien n’interdira aux parties civiles désormais d’intenter une action contre tout recours au SAP dans un proces.

Catégories
Archives