INGRID BETANCOURT

05 novembre 2011

La liquidation d’Alfonso Cano par l’armée colombienne de cette guérilla narcoterroriste qui vit du trafic de cocaïne et des enlèvements, y compris d’enfants contre rançon, ne signifie pas l’extinction à court terme de ce fléau contre la paix civile, malgré le vœu ardent des 46 millions de Colombiens.

Dans ce splendide pays deux fois grand comme la France et recouvert aux deux-tiers de forêts tropicales ou amazoniennes face à deux océans (Atlantique et Pacifique), les quelques 7.000 terroristes encore présents, sur les 20.000 qu’ils étaient en 2002, n’ont aucune peine à se cacher dans ces reliefs sauvages, mais sont séparés en fronts de plus en plus isolés les uns des autres. Ce contexte ne les empêchera pas de frapper encore à l’aveugle, comme ils en ont la coutume, avec y compris des chevaux piégés contre la population.

Un tel éparpillement de ces rebelles sans cause aucune va s’accentuer avec la disparition de Cano, tué dans le Cauca (au sud-ouest du pays), car son successeur ne peut être qu’un des derniers chefs survivants des FARC, tous retranchés au Venezuela, voire en Equateur. Il s’agit d’Ivan Marquez, de l’afro-américain Joaquin Gomez, de Timochenko et de Pablo Catatumbo. Toutes mes sources me l’ont confirmé depuis longtemps.

On voit mal comment ces candidats à la direction des FARC pourraient reprendre le contrôle des divers fronts colombiens. Leurs allers et venues sont repérés par les avions espions colombiens et américains, et leurs communications écoutées par les services secrets. Ces rebelles sanguinaires bénéficient de l’appui du président castriste Hugo Chavez, même si son homologue colombien Juan Manuel Santos, au pouvoir depuis 2010, fait semblant de croire le Vénézuélien quand il dément leur présence sur son territoire, pour ne pas nuire aux importants échanges commerciaux entre les deux pays.

L’armée colombienne détient en outre un considérable trésor de guerre avec la saisie dans le camp de Cano de dizaines d’ordinateurs, disques surs et clefs USB. Leur déchiffrage va permettre l’identification du réseau commandé par l’ex-patron des FARC, mais aussi de ses complices dans la société colombienne.

A l’heure qu’il est, j’ignore si le pouvoir à Bogota va remettre immédiatement à Interpol, avant de les ouvrir, toutes ces données informatiques afin de valider leur contenu, comme ce fut le cas après la liquidation de Raul Reyes, ex-n°2 des FARC, le 1er mars 2008. Les disques durs de ce terroriste, que j’avais rencontré en 2004, avaient notamment prouvé les liens des FARC avec l’ex-sénatrice Piedad Cordoba, relevée de ses fonctions par la justice, et bien d’autres personnages toujours pas entendus par les tribunaux.

Le moment est venu en tout cas pour le président Santos de proposer aux FARC une reddition générale sans condition, avec la remise aux autorités des 21 officiers encore otages entre leurs mains (dont certains depuis 13 ans !), dans le cadre d’une loi semblable à celle qui avait permis la fin de leur combat pour quelque 30.000 paramilitaires en 2003 sous la présidence d’Alvaro Uribe, dont le rôle aura été primordial dans la lutte anti-terroriste en Colombie.

Nul n’a oublié que l’opération « Jaque » (mise en échec), menée par un commando héroïque de 13 agents secrets colombiens sous la présidence d’Uribe, avait permis le 2 juillet 2008 la libération de 15 otages, dont 3 Américains (après 5 ans de captivité) et Ingrid Betancourt (après 6 ans dans les geôles des FARC), ex-candidate à la présidence colombienne pour le parti des Verts.

Je vous rappelle que mes entretiens avec le chef de ce commando de « Jaque » à Bogota en 2009 ont été publiés dans mon livre en espagnol « Ingrid Betancourt : pasos en falso » (Planeta), toujours en vente en Colombie. Il s’agit d’une version augmentée de mon livre en français « Les secrets de l’opération Betancourt » (Fayard), hélas épuisé si je ne m’abuse.

26 juillet 2010 

Les médias français vont-ils dénoncer, comme je le fais ici, le monstrueux double jeu du régime sarkozyste dans les affaires d’otages ? 

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a décapité l'otage français que l'organisation djihadiste détenait dans le désert malien en représailles contre une opération militaire française de dernière heure sans succès. 

Quand la Colombienne Ingrid Betancourt était otage des FARC, le régime français avait exigé que Bogota ne réalise aucune opération militaire pour tenter de la sauver. Elle avait été libérée le 2 juillet 2009 grâce à un commando d’agents secrets de l’armée colombienne au péril de leurs vies.

 

« Nous annonçons avoir exécuté l'otage français dénommé Michel Germaneau samedi 24 juillet pour venger nos six frères tués dans la lâche opération de la France », aux côtés des forces mauritaniennes contre une unité d'Al-Qaïda, a déclaré le chef de l'Aqmi, Abou Moussab AbdelWadoud, dans un enregistrement sonore diffusé dimanche soir par la chaîne Al-Jazira. 


Nicolas Sarkozy vient de confirmer ce matin cette « barbarie » commise contre le coopérant bénévole de 78 ans, attaché à construire des écoles au Niger, où il avait été enlevé le 19 avril. 

Samedi, un responsable français de la Défense avait annoncé que des militaires français avaient participé le jeudi 22 juillet à un raid dans le désert malien contre un groupe de l'Aqmi, en pensant avoir localisé l'otage.
Cette opération s'était soldée par un échec, l'ancien ingénieur n'étant pas présent dans le camp de l'Aqmi attaqué par les commandos français et des unités mauritaniennes. Sept jihadistes avaient été tués, selon les Mauritaniens. Un premier bilan, auquel se réfère apparemment Amqi dans sa déclaration, avait fait état de six morts.

 

Nicolas « Sarkozy a échoué à libérer son compatriote par cette opération mais il a, sans aucun doute, ouvert pour lui, pour son peuple et pour son pays l'une des portes de l'enfer », a encore déclaré le chef de l'Aqmi dans l'enregistrement.
« La preuve que nos actes suivent nos paroles (…), nous annonçons avoir exécuté l'otage français », a ajouté Abou Moussab AbdelWadoud, également connu sous le nom d'Abdelmalek Droukdel.
Les ravisseurs de M. Germaneau avaient diffusé le 14 mai une photo où il paraissait très fatigué et lançait un appel à l'aide au président Sarkozy.
Aqmi avait aussi publié un message à l'attention de Paris où le groupe menaçait de tuer le Français lundi si Paris ne répondait pas à ses demandes.
« Depuis cette date nous n'avons ni négociation, ni preuve de vie, ni revendication, avec même le refus d'une médiation médicale », avait assuré samedi une source française au ministère de la Défense.
M. Germaneau était détenu par la cellule d'Aqmi dirigée par Abdelhamid Abou Zeid, décrit comme « violent et brutal », qui avait déjà exécuté, l'an dernier, un otage britannique, Edwin Dyer, après six mois de détention.
Londres avait refusé de céder aux exigences du groupe qui réclamait des Britanniques qu'ils oeuvrent à la libération de plusieurs de ses membres prisonniers dans des pays du Sahel.
Ces mêmes exigences ont été formulées par Aqmi – qui détient également deux otages espagnols – pour qu'elle épargne Michel Germaneau.

La question que l'on attend de la presse française auprès de l'Elysée: pourquoi Paris a-t-il ordonné un raid meurtrier sans succès pour sauver Michel Germaneau, alors qu'il exigeait de Bogota et du président Alvaro Uribe de ne pas intervenir militairement pour faire de même avec Ingrid Betancourt, ex-candidate à la présidence de la Colombie ?

24 juillet 2010 

Il me faut encore intervenir pour vous informer d’une nouvelle passée à la trappe dans la presse française, mais qui dément les assertions en 2009 de Noël Saez, l’ex-agent secret français baptisé « 008 », sur la libération, selon lui « achetée » par Alvaro Uribe, d’Ingrid Betancourt en 2008. 

Le Colombien Gerardo Ramirez, alias « Cesar », vient d’être condamné à 27 ans de prison par un juge fédéral des USA, où il a été extradé l’an dernier par le gouvernement de Bogota. 

Cet homme n’est autre que le chef des geôliers d’Ingrid Betancur (Betancourt a été francisé dans les années 1970) et de 14 autres otages, dont trois Américains, tous sauvés par un commando d’agents secrets colombiens le 2 juillet 2008 dans l’Opération « Jaque » (mise en échec). 

« Cesar » avait été neutralisé et détenu par le commando à bord de l’hélicoptère qui transportait les 15 otages pour une fausse opération humanitaire. Incarcéré, il avait été extradé aux USA par la suite. 

Dans Le Figaro du 10 mars 2009, « 008 » avait osé affirmer : « Les geôliers d'Ingrid Betancourt ont été achetés, ils n'auraient jamais libérés leurs otages. Mais ce que je considère important, c'est que les otages aient été libérés. D'ailleurs, aucun n'a été blessé. C'est aussi ce qui me fait penser que tout était préparé à l'avance. L'hélicoptère se pose, il n'y a aucun coup de feu tiré, c'est trop beau pour être vrai. (…) Cette opération a été présentée comme un véritable film hollywoodien. Quand on connaît les Farc, c'est impensable que ça se soit passé comme ça ». 

Voilà un nouvel avatar pour notre ami Noël Saez, ex-consul de France à Bogota et agent secret dans ses heures creuses, peuplées de 30 voyages aux frais de l’Etat entre Paris et la Colombie pour tenter d’amadouer les FARC pour une libération d’Ingrid jamais concrétisée, malgré le paiement d’une rançon millionnaire à de faux guérilleros (voir mon livre en français et en espagnol sur cette affaire). Il avait dénoncé « l'ingratitude » d'Ingrid, qui n'avait pas daigné le remercier pour ses efforts après sa libération par l'armée colombienne.

Cesar n’a pas été acheté, puisqu’il va pourrir en prison pendant 27 ans aux Etats-Unis … 

21 JUILLET 2010 

Ingrid Betancur (Betancourt est votre nom d’emprunt, votre père était Gabriel Betancur), vous avez osé demander à la France une indemnisation pour votre séquestration par les FARC. C’est une infamie ! 

Vous êtes Colombienne, et le rejet massif du peuple colombien contre votre prétention de recevoir 6 millions d’euros de vos compatriotes comme indemnité pour votre enlèvement vous a conduite à renoncer à cette demande outrageante. 

Vous avez désobéi aux instructions des autorités le 23 février 2002 en vous rendant en voiture dans la zone aux mains des FARC (j’en détiens la preuve écrite), vous avez été enlevée par ces terroristes, votre mère et votre sœur ont refusé en novembre 2002 une intervention de l’armée colombienne pour vous libérer (cf. mon livre Ingrid Betancourt : Pasos en falso – Planeta), un commando de 13 héros des services secrets colombiens vous a libérée le 2 juillet 2008 malgré l’opposition de votre famille à toute intervention de ce type, au risque de leurs vies, et vous avez osé demander à Bogota de vous verser cette somme, soit l’équivalent de 120.000 salaires minimum colombiens, pour vous être vous-même jetée dans la gueule du loup. Honte à vous, ont hurlé les Colombiens. 

Vous avez osé demander à la France une indemnisation pour cette même séquestration, dans l’espoir de cumuler les deux revenus puisque votre dossier à Paris remonte à mai dernier ! De quel droit, et avec quels arguments, avez-vous pu exiger une telle indemnisation ? Avoir été l'amie intime de Dominique de Villepin, votre prof à Sciences-Po à Paris, a provoqué un conflit d'intérêt considérable, puisque ce ministre des Affaires étrangères à l'époque de votre enlèvement a lancé « l'opération 14 juillet » en 2003 pour tenter de vous libérer, en vain, avec 11 agents secrets envoyés pendant 10 jours en Amazonie, aux frais du contribuable français, sans aviser aucun des chefs d'Etat de la région concernés (Brésil, Colombie), et même pas le président Jacques Chirac. L'agent secrte français Noël Saez, que vous n'avez pas daigné remercier le jour de votre libération par les agents colombiens,a dénoncé votre « ingratitude ». Notre espion a fait 30 voyages en Colombie pour négocier en vain votre libération, y compris avec le paiement d'une rançon millionnaire à de faux guérilleros!

Vous êtes Colombienne, ex-candidate à la présidence de votre pays quand vous avez été enlevée. Votre statut d’ex-épouse d’un Français, dont vous êtes divorcée depuis 1990 (20 ans !), ne vous autorise en rien à une telle revendication. Si vous étiez Française, aujourd’hui, votre négligence face aux conditions de sécurité vous obligerait à rembourser tous les frais occasionnés pour tenter de vous récupérer (article 13 de la nouvelle loi sur la sécurité). Le Français sont horrifiés par le fait de devoir payer deux gardes du corps de la police parisienne pour assurer votre sécurité.

La France vous avait offert 450.000 euros que vous avez refusés, comme inférieurs à la somme exigée par vous ! Mais vous avez été contrainte de la rejeter face à l’esclandre en France après l’annonce de vos exigences pécuniaires en Colombie. Honte à vous, crient les Français ! 

Un jour ou l’autre, un gouvernement digne de ce nom devra exiger que vous remboursiez tous les frais occasionnés par votre inconscience, en Colombie comme en France. Dans l’immédiat, vous êtes considérée comme persona non grata par tous les Français. 

Voici les commentaires des lecteurs du Parisien après l’annonce de votre demande d’indemnisation en France : 

01
Paralibertad
le 20/07/2010 à 00h28 

Montrer l'infamie
Après tout cet emballage médiathique, il serait peu-être bien utile que les « medias » procède au déballage publique de cette infame saga. 
  

Signaler un abus | Réagir 02
Marsmmmmmhh
le 19/07/2010 à 19h57 

6.5millions d'euros et paquets de Mars
demande les Mars Ingrid par paquets de 100!!! 
  

Signaler un abus | Réagir 03
ONIZUKA
le 19/07/2010 à 15h58 

450000 € ?
450000 ? ce n est pas assez pour lui faire un ravalement de facade … donnez plus ! ou inscrivez la à miss swan ! 
  

Signaler un abus | Réagir 04
emualig
le 19/07/2010 à 15h28 

olé!
Ingrid Bétancourt ou l'art et la manière de se foutre de la gueule du monde! Cette année, elle a sa première place sur le podium des plus grosses fouteuse de gueule et des faux derches de France! 
  

Signaler un abus | Réagir 05
Sebaseba
le 19/07/2010 à 15h17 

Betencourt amie de De Villepin
Forcément qu'on souhaite lui allouer 450000e, la famille Betencourt est de la « haute » société comme on disait avant. Lisez le livre « CAPTIVE » de CLARA ROJAS (otage avec Ingrid B.) et vous comprendrez que Ingrid B. se considère supérieure aux autres, qu'elle méprise les autres. De Villepin en a profité pour se faire une bonne cause (et Sarko aussi), cela fait bien de défendre UNE française, cela donne l'impression de se battre pour l'ensemble des français. Certe elle a eu un choc psychologique, mais elle a compris le monde dans lequel nous vivons : le monde de l'argent. Par contre ses « idées » ça elle n'en parle plus. De toutes les façons avant elles n'intéressaient que 0.4% des colombiens (autant dire personne) 
  

Signaler un abus | Réagir 06
K
le 19/07/2010 à 14h49 

LOL
non mais.. en Colombie cela provoque un tollé général d'indignation. En France, on lui fait 'une offre'. LOL Et comble de tout, elle refuse l' « offre », jugeant que le montant n'est pas assez elevé. LOOL 
  

Signaler un abus | Réagir 07
aldo
le 19/07/2010 à 14h10 

Quelle honte..
comme quoi l'habit ne fait pas le moine, derrière les aires de vierge marie libératrice qu'elle veut donner (décidément c'est a la mode on voit la même chose avec segolene royale)se cache un véritable démon qui n' a pour but que de se remplir les poches envers et contre tout (une habitude en notre époque pour les gens de la haute societé dont elle fait partie) et ce sur le dos et au nom de ses ex detenus !! (encore faut il qu'elle fut réellement enlevée) Tout ceci en se mettant en scene comme une victime à laquelle l'on aurait pour devoir de s'excuser pour un enlevement dont elle meme est responsable . Effectivement quelle arrogance irrespectueuse, quel égoïsme et ca ose se dire catholique pratiquante mais quelle honte.. quelle personnage PITOYABLE 
  

Signaler un abus | Réagir 08
brie32
le 19/07/2010 à 14h02 


elle aurait mieux fait de rester chez les farc 
  

Signaler un abus | Réagir 09
evanston
le 19/07/2010 à 13h59 

elle manque pas de culot !
Après avoir renié son amie …. après avoir bénéficier des largesses de l'Etat Français (voiture avec chauffeur et autres ….) je trouve indescente cette femme qui ne mérite aucunement que l'on s'intéresse à elle. Par contre elle s'intéresse beaucoup à l'argent …. et aimerait s'enrichir sur le compte du contribuable Français ! quelle honte. 
  

Signaler un abus | Réagir 10
danedu63
le 19/07/2010 à 13h59 

scandaleux
c'est elle qui devrait rembourser la France pour toutes les dépenses payées par nos impôts pour une députée colombienne qui voulait être présidente de la Colombie 
  

Signaler un abus | Réagir 

11
LeJuge
le 19/07/2010 à 12h25 

Qu'elle arrête de nous prendre pour des neuneus
En tant qu'athé je la trouvais plus que ridicule affichant sa foi à la télé. A présent je voudrais que l'état lui fasse régler toutes les dépenses supportées pour sa libération sinon je suis d'avis qu'on la parachute en pleine jungle colombienne et qu'on entende plus parler d'elle : elle pourra espérer amuser les FARC à défaut de les leurrer. 
  

Signaler un abus | Réagir 12
Paralibertad
le 19/07/2010 à 12h12 

Course vers une présidence
Depuis le début du battage médiathique autour de cette ex-candidates aux élection Colombienne, il est clair que toute cette affaire à un parfum de coup monté. Candidate éconduite aux élection, imaginez « Six ans de privation de liberté », et en « récompense », notoriété incroyablement orchestrée, édition de livres etc…, reconnaissance internationale, Vatican, vraiment cela sentait la super campagne pour des futures présidentielles en Colombie. Mais voilà maintenant qu'elle lève un peu le voile, trop c'est trop espérons que cela n'aboutira pas. 
  

Signaler un abus | Réagir 13
Philippe
le 19/07/2010 à 12h11 

Encore un scandale !!
Rien d'impossible pour que le petit roi , ordonne de donner un peu de sous . On a vu pire . OH : ou sommes nous partis ?? 
  

Signaler un abus | Réagir 14
bugarach
le 19/07/2010 à 11h44 

eh ben les Bet(ten)ancourt)!
que vous etes vénales! Ingrid, ton comportement me rappelle une affiche d'un magasin de bibelots : »tu touches, tu casses, tu payes »! tu es responsable de ta sécurité et etre cnadidate dans un pays ou la securité du gouvernement n'est au mieux qu'hasardeuse, tu savais a quoi t'attendre. Un jour il faut devenir responsable ! 
  

Signaler un abus | Réagir 15
Alexx
le 19/07/2010 à 11h44 

Honteux
Crise ou pas crise, il y a beaucoup de gens qui n'arrivent même pas à avoir 450 000 € après toute une vie à travailler. 
  

Signaler un abus | Réagir 16
Cinetix
le 19/07/2010 à 11h44 

Scandaleux
C'est tout simplement scandaleux après tout ce qu'a fait l'État français pour la libérer. A lieu d'en être reconnaissante, elle exige des sommes astronomiques. Honte à elle ! 
  

Signaler un abus | Réagir 17
hardos95
le 19/07/2010 à 11h44 

lol
elle et en manque ou koi kom koi la colombie c pas bon et avec ce kel a ramené de la bas elle se fait des films fo l envoyer en cure avec sa maman 
  

Signaler un abus | Réagir 18
Sophane71
le 19/07/2010 à 11h38 

Indécent
Indécent ! Et c'est un doux euphémisme, c'est effectivement les pays qui ont contribué à la faire libérer qui devraient lui demander un dédommagement. Elle s'est mise toute seule dans ce guêpier, les autorités Colombiennes l'en avaient empêchée, elle a forcé les barrages et sa meilleure amie s'est faite embarquée avec elle de peur de la laisser partir seule au devant du danger. C'est une opportuniste, égoîste, indécente, comédienne, etc… enfin elle se la joue vraiment… j'espère qu'elle traînera cette casserole pendant toute sa soi disant vie politique, et que le peuple Colombien saura s'en souvenir. 
  

Signaler un abus | Réagir 19
louis
le 19/07/2010 à 11h29 

Il faut le faire!!!
Elle a tenté le coup! Et en plus elle ose dire qu'elle refuse le monta&nt alloué par le fonds de garantie, alors qu'elle ne l'a pas trouvé assez élevé.Il y a de bons français en Vendeé qui n'ont pas encore été totalement indemnisés après la tempête Cynthia, que fait le fonds de garantie pour eux. Le fonds de garantie est alimenté par l'argent des français!!Pauvre France on aura tout vu!! 
  

Signaler un abus | Réagir 20
jericho
le 19/07/2010 à 11h29 

elle a bien raison..
…la france est le pays des droits de l homme non?.QUAND on a le pouvoir de donner des milliards d euros au banque du jour au lendemain,ce que demande md betancourt est une goutte d eau dans la mer,j espère pour elle qu elle aura son indemnité. 
  

Signaler un abus | Réagir 

21
Tchico
le 19/07/2010 à 11h28 

BETANCOURT
Elle ne manque d'air, combien cela nuis a couté ? Surtout sachant qu'elle risquait de se prendre et qui lui était conseillé de ne pas se rendre ou elle s'est fait chopée . Mais voilà! Madame n'a fait qu'a sa tête et maintenant , elle veut une indemnisation . Elle a eu la légion d'honneur, les fastes de l'Élysée et le soutien d'un bon nombre 'intellos…….. 
  

Signaler un abus | Réagir 22
un peu de hauteur
le 19/07/2010 à 11h28 

dictionnaire
Votre remarque est idiote Proze, relisez la définition du mot 'laïcité'. Si entendre une femme dire que sa foi l'a aidée durant sa captivité vous opportune et vous agresse, alors vous êtes intolérant (voir même christianophobe si j'exagère autant que vous le faites !) Pour finir, comble de tout, vous parlez du Vatican, la bassesse du raisonnement se passe de commentaire, prenez un peu de hauteur, monsieur. bien cordialement. Un laïque convaincu. 
  

Signaler un abus | Réagir 23
cactus
le 19/07/2010 à 11h25 

question
Notre rancoeur et notre colère contre le comportement de cette femme seront tus par les acteurs de tout ce cinéma qui vont encore aller dans son sens. Ce quinquennat nous aura vraiment apporté les plus désagréables surprises et injustices. Qu'a fait cette femme pour la France ? 
  

Signaler un abus | Réagir 24
???
le 19/07/2010 à 11h14 

étrange
Proze, votre réaction est dénuée de sens ! elle débarque, elle témoigne, on lui demande ce qui l'a aidé à tenir, elle dit que c'est sa foi, rien à ajouter ! Alors sous pretexte de laïcité on devrait censurer tout ce qui à trait à la foi ? ça n'a pas de sens ! dans d'autres cas vous devez être un fervent défenseur de la « liberté d'expression j'imagine » ? Habile… 
  

Signaler un abus | Réagir 25
Icilondres!
le 19/07/2010 à 11h12 

Pardon!
Mr.DELLOYE, vous et vos enfants, ne vous excusés pas pour ELLE! elle ne le VAUT PAS! 
  

Signaler un abus | Réagir 26
fredo le justicier
le 19/07/2010 à 11h10 

mort de rire
Moi je suis d'accord pour l'indemniser avec le fond de garantie pour les victimes .Par contre puisqu'elle a été d'elle même se fouttre dans le pétrin malgré l'avis des militaires colombiens ,je réclame le paiement des moyens mis en oeuvre pour la récuperer.en quailté de payeur d'impôts ,j'aimerai que ceci ne servent pas à aller récuperer des illuminés en mauvaise posture,et qu'après ils osent demander du fric à leurs libérateurs Bettencourt/betancourt j'en ai marre d'entendre ce noms 
  

Signaler un abus | Réagir 27
titi
le 19/07/2010 à 11h09 

pfff
Je trouve son attitude écoeurante envers cette France qui l'a tant soutenue. Pourquoi devrions nous payer pour quelqu'un, qui, depuis son retour ne vaut que mépris et arrogance. Avec tout ce que nous avons fait pour cette femme, voilà qu'elle veut nous faire payer?!? Nous n'avons pas à subir sa cupidité et son avarisme. Déjà, lors de son retour, je trouvais qu'elle était en pleine forme, pour quelqu'un de pris en otage depuis des années. Et pour ce que les autres otages disent sur elle, on peut se poser que des questions à son sujet. Son attitude nous le prouve 
  

Signaler un abus | Réagir 28
l'anglais d'origine
le 19/07/2010 à 11h04 

Franco/Anglais!
Moi je suis Franco/Anglais par le marriage aussi,(et toujours!) j'ai « labouré » pendant 45ans pour une retraite de « misere », celle- ci ne me permettant pas de continué de vivre dans la « Capitale », j'était OBLIGE de m'expatrié à la campagne avec des « bouseurs », AI'JE DOIT A DES « INDEMS »? 
  

Signaler un abus | Réagir 29
papy77
le 19/07/2010 à 10h54 


Honteux ,ca a du nous couter assezcher déja!!! fini la double nationalité + la légion d'honneur manque que le musé GREVIN!!!! 
  

Signaler un abus | Réagir 30
tibreton
le 19/07/2010 à 10h53 

une indemnité?
une indemnité? et quoi encore, vous ne pensez pas que vous nous avez coûté assez cher comme ça?… ce qui est sûr c'est que vous ne manquez pas de culot! 
  

Signaler un abus | Réagir 

31
gazelle !
le 19/07/2010 à 10h28 

toupet !
Elle ne manque pas de toupet, quelle se cherche un boulot ! gazelle. 
  

Signaler un abus | Réagir 32
Proze
le 19/07/2010 à 10h23 

et au Vatican ?
Ce qui m'avait choqué déja à l'époque c'est cette prière à la descente d'avion en France, du pur prosélytisme envers l'Eglise puisque le Vatican a démélé cette histoire pour sa libération et tout ça même sur nos chaînes publiques. La France est un état laïc ou pas ?… Qu'elle réclame de l'argent au Vatican. 
  

Signaler un abus | Réagir 33
mikabuse
le 19/07/2010 à 10h23 

Culottée
C'est à elle de payer pour sa libération et de rembourser la France.Si elle est pas contente bah qu'elle retourne en Colombie. 
  

Signaler un abus | Réagir 34
Icilondres!
le 19/07/2010 à 10h19 

@saroyan
TU CROIS CA CHERIE,CHERIE! 
  

Signaler un abus | Réagir 35
Tahitiantupapau
le 19/07/2010 à 10h17 

Tout a été dit, je crois..
Combien les FARC demandraient-elle pour la récupérer ? Je crois que cela serait la solution…. 
  

Signaler un abus | Réagir 36
winters
le 19/07/2010 à 10h17 

scandaleux
que ne ferait on pas pour avoir de l'argent, elle est en vie, des hommes et femmes ont risqué leurs vies pour elles et j'aurai bien voulu savoir si eux aurait touvché des millions d'euros s'ils avaient perdu la vie en la sauvant ….. 
  

Signaler un abus | Réagir 37
Colère
le 19/07/2010 à 10h16 

censuré
Pourquoi avez-vous censuré mon commentaire? Il n'y avait aucune outrance, aucune insulte, aucune diffamation… Ne sélectionnez vous que les remarques truffées de fautes d'ortographe? Est-ce là votre critère de sélection? Je reste toujours consterné que l'état français ait pu proposer une indemnisation de 450 000€ à cette personne et je me dis que ce pays ne tourne décidément pas rond! 
  

Signaler un abus | Réagir 38
moonlight
le 19/07/2010 à 10h14 


pourtant bcp de gens l'ont soutenue en tout cas pas moi,normal elle ne pense qu'au fric!!! 
  

Signaler un abus | Réagir 39
citoyen
le 19/07/2010 à 10h14 

il n'y pas de limites..
je ne vois pas pourquoi nous les contribuable français on doit payer cette ingrate… elle nous prend pour qui cette femme… ? pour la banque de son père? 
  

Signaler un abus | Réagir 40
gilette
le 19/07/2010 à 10h12 

ecoeurant
j'espère bien que le fonds de garantie des victimes ne donnera pas un centime. On a suffisamment dépensé d'argent pour quelqu'un qui ne vaut pas un clou. Dire qu'elle a été reçue à la garden party de l'Elysée et qu'elle a reçu la légion d'honneur.Tous ceux qui se sont battus pour la France n'en n'ont pas reçu autant. Vous nous faites honte Mme Betancourt. 
  

Signaler un abus | Réagir 

41
lili
le 19/07/2010 à 10h10 

A VOMIR LA DAME !
Elle a coûté Combien Aux Contribuables Français ? Il serait Urgent de Mettre FIN à La Double Nationalité ! …. Au Nom de La Rigueur ! ! ! Un Individu = Un Seul et Unique Passeport ! ! ! 
  

Signaler un abus | Réagir 42
fabien
le 19/07/2010 à 10h08 

n'importe quoi!
Il ne faudrait pas oublier quà lépoque elle a pris des risques inconsidérés, au mépris de toutes mises en gardes. Elle savaient ce qu'elle faisait, elle n'a qu'à assumer! 450.000 euros ce n'est pas assez? de qui se moque t-on? 
  

Signaler un abus | Réagir 43
spirou
le 19/07/2010 à 10h03 

Cupide Ingrid.
On peut toujours demander. En Colombie ,Il y a unanimite pour rien lui donner et elle n aurait rien eu . Ce qui est problematique, c est qu en France ,alors qu elle est bien moins concernee , la reponse est positive : On trouve un fonds a ponctionner paye par nos cotisations! Et le comble , c est elle qui refuse cette indemnisation au final! 
  

Signaler un abus | Réagir 44
rei
le 19/07/2010 à 09h56 

Quand pensent les…
…politiques les partis confondus.Les assurés Francais doivent payer pour une personne qui menais campagne en Colombie pour la présidentiel.Et en plus elle refuse car la cagnote n'est pas assez grosse ?.MAIS ELLE N'A DROIT A RIEN . 
  

Signaler un abus | Réagir 45
HerbeDeProvence
le 19/07/2010 à 09h51 


Salut, moi je vis à Grenoble. Avant je vivais à Villiers Le Bel. Pensez-vous que je puisse toucher quelquechose? parce que souvent j'ai l'impression d'être pris en otage dans mon propre pays.. 
  

Signaler un abus | Réagir 46
max31
le 19/07/2010 à 09h49 

ingrid la colombienne
née en colombie et de parents colombien, qui n'est francaise que par son ex mari ose demander une indemnisation à la FRANCE après tous les efforts fait par notre gouvernement pour sa libération, quelle ingratitude!!!!!! 
  

Signaler un abus | Réagir 47
Linus
le 19/07/2010 à 09h46 

Carrière Professionnelle
A défaut d'indemnités, il va donc lui falloir trouver un travail. Elle devrait aller voir De Maistre, il parait qu'il s'est reconverti en conseil de carrière depuis qu'il a reçu Mme Woerth ! 
  

Signaler un abus | Réagir 48
pépé
le 19/07/2010 à 09h45 

bettancourt
vraiment elle n'a eu aucun r(espect, on nous a bassinné avec son histoire qui d ailleurs elle s'était mise elle même en voulant souhaiter diriger un pays qu'ell savait impossible pour elle, a couté combien? en argent et déplacements de gens, ? allez rendez cette lédaille qui ne vous revient pas du tout normalment 
  

Signaler un abus | Réagir 49
marie
le 19/07/2010 à 09h41 

honteux
Je suis outré par cette ingratitude… qu'elle honte! six ans pendant laquelle la france a tout fais pour sa liberation quitte a debourcé des milles et des cents… la france n'est pas responsable de la prise d'otage! 
  

Signaler un abus | Réagir 50
Fifi
le 19/07/2010 à 09h29 

Contribuable en colère
Elle s'était délibérément mise en danger. C'est la France qui devrait lui demander le remboursement des diverses opérations de sauvetage! 
  

Signaler un abus | Réagir 

51
Paralibertad
le 20/07/2010 à 00h28 

Montrer l'infamie
Après tout cet emballage médiathique, il serait peu-être bien utile que les « medias » procède au déballage publique de cette infame saga. 
  

Signaler un abus | Réagir 52
Marsmmmmmhh
le 19/07/2010 à 19h57 

6.5millions d'euros et paquets de Mars
demande les Mars Ingrid par paquets de 100!!! 
  

Signaler un abus | Réagir 53
ONIZUKA
le 19/07/2010 à 15h58 

450000 € ?
450000 ? ce n est pas assez pour lui faire un ravalement de facade … donnez plus ! ou inscrivez la à miss swan ! 
  

Signaler un abus | Réagir 54
emualig
le 19/07/2010 à 15h28 

olé!
Ingrid Bétancourt ou l'art et la manière de se foutre de la gueule du monde! Cette année, elle a sa première place sur le podium des plus grosses fouteuse de gueule et des faux derches de France! 
  

Signaler un abus | Réagir 55
Sebaseba
le 19/07/2010 à 15h17 

Betencourt amie de De Villepin
Forcément qu'on souhaite lui allouer 450000e, la famille Betencourt est de la « haute » société comme on disait avant. Lisez le livre « CAPTIVE » de CLARA ROJAS (otage avec Ingrid B.) et vous comprendrez que Ingrid B. se considère supérieure aux autres, qu'elle méprise les autres. De Villepin en a profité pour se faire une bonne cause (et Sarko aussi), cela fait bien de défendre UNE française, cela donne l'impression de se battre pour l'ensemble des français. Certe elle a eu un choc psychologique, mais elle a compris le monde dans lequel nous vivons : le monde de l'argent. Par contre ses « idées » ça elle n'en parle plus. De toutes les façons avant elles n'intéressaient que 0.4% des colombiens (autant dire personne) 
  

Signaler un abus | Réagir 56 

K
le 19/07/2010 à 14h49 
LOL
non mais.. en Colombie cela provoque un tollé général d'indignation. En France, on lui fait 'une offre'. LOL Et comble de tout, elle refuse l' « offre », jugeant que le montant n'est pas assez elevé. LOOL 

  Signaler un abus | Réagir 

57
aldo
le 19/07/2010 à 14h10 
Quelle honte..
comme quoi l'habit ne fait pas le moine, derrière les aires de vierge marie libératrice qu'elle veut donner (décidément c'est a la mode on voit la même chose avec segolene royale)se cache un véritable démon qui n' a pour but que de se remplir les poches envers et contre tout (une habitude en notre époque pour les gens de la haute societé dont elle fait partie) et ce sur le dos et au nom de ses ex detenus !! (encore faut il qu'elle fut réellement enlevée) Tout ceci en se mettant en scene comme une victime à laquelle l'on aurait pour devoir de s'excuser pour un enlevement dont elle meme est responsable . Effectivement quelle arrogance irrespectueuse, quel égoïsme et ca ose se dire catholique pratiquante mais quelle honte.. quelle personnage PITOYABLE 

  Signaler un abus | Réagir 

58
brie32
le 19/07/2010 à 14h02 

elle aurait mieux fait de rester chez les farc 

  Signaler un abus | Réagir 

59
evanston
le 19/07/2010 à 13h59 
elle manque pas de culot !
Après avoir renié son amie …. après avoir bénéficier des largesses de l'Etat Français (voiture avec chauffeur et autres ….) je trouve indescente cette femme qui ne mérite aucunement que l'on s'intéresse à elle. Par contre elle s'intéresse beaucoup à l'argent …. et aimerait s'enrichir sur le compte du contribuable Français ! quelle honte. 

  Signaler un abus | Réagir 

60
danedu63
le 19/07/2010 à 13h59 
scandaleux
c'est elle qui devrait rembourser la France pour toutes les dépenses payées par nos impôts pour une députée colombienne qui voulait être présidente de la Colombie 

  Signaler un abus | Réagir 

61
doudou92
le 19/07/2010 à 09h01 

elle a pas honte elle n est plus malade la bas elle etait mourante? ONT DEVRAIENT LUI FAIRE PAYER SONT BILET DE RETOURE 

  Signaler un abus | Réagir 

62
anwitgut
le 19/07/2010 à 08h59 
non…mais on rêve
Quand on se souvient de son accueil ,de tout ce qui a été fait pour la libérer…de son air angélique.. remerciant,embrassant tout le monde, au retour elle montre en effet sa vraie personnalité…elle en faisait beaucoup.,quel baratin elle avait.. 

  Signaler un abus | Réagir 

63
le mechant
le 19/07/2010 à 08h56 

j'y croix pas cette personne lui a demander d'aller voir les farcs quelle honte demander a etre indemiseé par la france moi je dirais plutot que c'est qui devrait rembourser les fraix de tout ce que la france a fait pour elle je vous tire pas mon chapeau madame ingrid betancourt et votre place j'aurai honte de moi 

  Signaler un abus | Réagir 

64
jack
le 19/07/2010 à 08h55 
honte a elle
quand on la voyer pendant sa detention morose. les personnes comme moi penser qu'elle etait maltraite mais je vois que des sa liberation elle peter la forme. les otages qui ont declarer sont comportement pendant sa detention savait comment elle etait .ils non pas inventer d'histoire 

  Signaler un abus | Réagir 

65
Chatrian67
le 19/07/2010 à 08h43 
Nausée
Un grand sentiment de dégoût et de manipulation.Qu'en pensent les comités de soutien ?? 

  Signaler un abus | Réagir 

66
gégé
le 19/07/2010 à 08h41 
Oportuniste de bas étage
Quelle horreur, elle s'est fait remettre en place par Bogota, alors elle pense pouvoir plumer la France. Quand je pense que comme d'autres, j'ai signé les pétitions pour sa libération, j'ai écouté ses enfants, j'ai prié pour cette « Dame », qui n'est qu'une oportuniste de bas étage. J'espère que la France qui n'a plus le sou, ne va pas se laisser faire. 

  Signaler un abus | Réagir 

67
karim
le 19/07/2010 à 08h36 
c'est une honte!!!
Je tombe des nue là, comme quoi sa co-détenue avait raison sur sont cas, quand je pense qu'elle a en effet été protégée en permanence sur les deniers publics par deux agents du SPHP, le Service de protection des hautes personnalités, qui la suivaient dans tous ses déplacements. Coût des opérations : 100.000 euros. révélé par le parisien le 1/07 et qu'elle ose demandé en plus de cela une indemnité à deux pays differend, mais ont croit revé là elle à pas honte tous ces gens qui se sont mobilisé pour elle et les efforts déployés par la france au niveau renseignement pour sa liberation car sa aussi c'est de l'argent Mme Betencourt! Désormais il ne reste plus qu'a la couronnée de la palme de l'ingratitude 2010. 

  Signaler un abus | Réagir 

68
vmad
le 19/07/2010 à 08h34 
voila son vrais visage !
C'est elle qui : – a voulu etre président de la Colombie – a ete voir les FARC pour leur imposer sa volonté – qui demande des dommages et interet à la France ? QUI VA PAYER ??? les contribuables bien-sur …. 

  Signaler un abus | Réagir 

69
ecolibre
le 19/07/2010 à 08h28 
A OTAKOU
Tout à fait d'accord avec vous, le bonnet d'âne, placardé partout et autant de fois qu'on a mis son portrait en affiche à l'époque pour sa libération; son attitude ne mérite pas mieux! 

  Signaler un abus | Réagir 

70
l'oeil 13
le 19/07/2010 à 08h26 
RETROACTIVEMENT..
.. l'action de Sarkozy a été une erreur de contribuer à libérer cette femme,issue du monde de la gauche caviar. 

  Signaler un abus | Réagir 

71
an
le 19/07/2010 à 08h23 
imposture
nouas les francais nous sommes victime d une imposture concernant cette dame !! arretons toute cette gabegie 

  Signaler un abus | Réagir 

72
3pommes
le 19/07/2010 à 08h09 
ingrid exagere vranchement
indenisation par ci indenisation par la elle fait partie de la famille cosmetique ? noooooooooooon?????????????????????il ne faut pas pousser apres tout ce que la france a fais pour elle elle ose demander reparation floren cassez et d autres aimeraient etre a sa place son club de soutien enprend pour son grade la ingride .quand on est bien né c est la balle bonne chance 

  Signaler un abus | Réagir 

73
mamierebelle
le 19/07/2010 à 07h51 
INGRID NOUS DECOIT !!!
J'ai suivi cette captivité,signé des pétitions,je croyais que c'était UNE GRANDE DAME !Je me suis trompée,car l'argent,toujours l'argent,voila ce qui ressort de cette affaire.Avec toutes les protections qu'elle peut avoir,INGRID BETANCOURT doit pouvoir trouver un emploi de qualité sans indemnités de tel ou tel pays !!! 

  Signaler un abus | Réagir 

74
Belga Bleu
le 19/07/2010 à 07h38 
Honte !
C'est femme ne m'inspire que du dégoût.Me suis laissé avoir comme beaucoup de monde.A oublier définitivement. 

  Signaler un abus | Réagir 

75
donbrokio
le 19/07/2010 à 07h37 
Histoire….
Son histoire est , je pense, l'une des plus grosse arnaque de ces dernières années! 6 ans dans la jungle et on la retrouve plus rayonnante qu'àprès 1 mios dans un spa de luxe! Personne ne l'a forcé à aller dans la jungle, au contraire… 

  Signaler un abus | Réagir 

76
mrtoutlemonde
le 19/07/2010 à 07h30 
@hypocorse
Pour information, la « pension » avec le Legion d'Honneur est de 6,10 euros par AN, mais je suis d'accord avec toi quand tu dit qu'il est « distribué à tour de bras » à n'importe qui, et multiplié par de tres nombreux « Legionnaires », çà fait tout de méme une somme!!! 

  Signaler un abus | Réagir 

77
utopia
le 19/07/2010 à 07h25 
Scandaleux !
Cette Dame qui n'est Française (par son mariage) que lorsque ça l'arrange (son vécu est basé sur la Colombie)trouve que la France a une dette envers elle ; laquelle ? Après tout les efforts déployés pour aider à sa libération, c'est elle qui devrait être reconnaissante envers le France. Quand à cette indemnité refusée, c'est plus par son montant (450 000 euros) trop miséreux pour la Dame que par honneur. 

  Signaler un abus | Réagir 

78
hypocorse
le 19/07/2010 à 07h02 
indemnisation pour sequestration
c est incroyable plus vous etes riche et connu plus on vous donne d'argent le monde ne tourne pas rond avouez le!!!!! on la libere on lui donne la legion d honneur avec ou sans pension. a oui vous ne saviez pas que la légion d' honneur distribue à tour de bras à tout le monde etait parfois avec une pension et elle reclame de l'argent mais ou vas t'on elle n 'a qu'a travailler comme des millions de francais!!!!!!!! 

  Signaler un abus | Réagir 

79
mrtoutlemonde
le 19/07/2010 à 06h57 
Dubitatif!
Quand sa secretaire et les militaires Americain ont fait leurs declarations apres leurs liberation à son égard, j'était un peu dubitatif, mais aujourdhui, je me rend bien compte que cette personne est vraiment une INGRATE!!! 

  Signaler un abus | Réagir 

80
kunepate
le 19/07/2010 à 05h47 

selon d'autres médias, c'est la France qui aurait proposé une indemnisation et qu'elle aurait refusé. ou est la vérité ? vite une enquète parlementaire au frais des contribuables ! 

  Signaler un abus | Réagir 

81
guytarre
le 19/07/2010 à 04h19 

quelle honte
c' est une honte que d'avoir le courage de demander quelque chose je pense que la France devrait réclamer des indemnités pour les frais quelle a fait subir aux contribuable Français. elle est allé la bas de sont plein gré et contre l'avis du gouvernement en place 
  

Signaler un abus | Réagir 82
Basic2010
le 19/07/2010 à 04h11 


On dit que la vie n'a pas de prix !!! Après 6 ans de combat personnel et un état qui ne la jamais laisser tombé dans l'oublie elle à le culot de réclamer des sommes aussi extravagante !!! Le minimum serais de profiter de sa famille, de la vie en liberté et effectivement laisser l'argent arriver à elle et non la refusé en éxigant plus !!! 
  

Signaler un abus | Réagir 83
alain195
le 19/07/2010 à 04h11 

BEN VOYONS
Quand compte t'elle rembourser les sommes engagées par les Colombiens et les Français pour sa libérations? C'est un peu facile non? Les risques elle les a pris, elle a perdu, qu'elle assume et en quoi le contribuable et l'etat français est'il concerné? C'est son combat,(meme louable) pas le notre. Et pourquoi pas reverser une pension a l'ex et aux gamins qu'elle a peut etre un peu oublié quand elle s'est engagée dans cette lutte. Certains politiques nous prennent de plus en plus pour des billes, va falloir que ça change…. 
  

Signaler un abus | Réagir 84
manon
le 19/07/2010 à 04h02 

inoui
mme bête en cour » à du perdre ses neurones en cour de route pour être si peu reconnaissante suis très déçue à l'époque pas si lointaine que de souci nous nous étions fait…. il serait bien quelle se fasse un peu plus humble . 
  

Signaler un abus | Réagir 85
jules
le 19/07/2010 à 01h20 

merci
Elle manque pas d'air.. Ca doit s'appeler de la reconnaissance.. 
  

Signaler un abus | Réagir 86
visegrad
le 19/07/2010 à 01h18 

BETANCOURT
C'est vraiment de ca part odieux.Quelle blâme. Elle a perdu tous mes sympathies. 
  

Signaler un abus | Réagir 87
otakou
le 19/07/2010 à 00h28 

bonnet d'âne
Je verrais bien, devant la mairie de Paris et devant les mairies de toutes les communes qui ont tout fait pour ne pas que la captive ne tombe dans l'oubli pendant ces 6 dernières années, de grandes photos d'Ingrid portant un bonnet d'âne et ce, jusqu'en 2016… 
  

Signaler un abus | Réagir 88
Robert
le 19/07/2010 à 00h25 

Mouais
Personnellement je n'ai jamais pu la blairer la Betancourt, tout ce cinéma pour une prisonnière 5 étoiles… 
  

Signaler un abus | Réagir 89
anne
le 19/07/2010 à 00h17 


Alors comme ca on allait offrir 450.000 euros à madame alors que la françe en a déjà déboursé des milliers pour la libérer? Pour des faits qui se sont passé en colombie de surcroit? La france devrait la sommer de rembourser les frais engagé pour sa libération, ca la ferai redescendre sur terre. Et quel culot de trouvé cette somme insuffisante. Rien qu'un crédit immobilier pour une petite maison à 100.000 j'en ai pour 30 ans à rembourser… On a vraiment pas les mêmes valeurs, pauvres colombien si ils l'élisent… 
  

Signaler un abus | Réagir 90
otakou
le 19/07/2010 à 00h15 

Pourquoi pas
Pourquoi pas demander au FARC une indemnisation pour ses 6 années de captivités? Je suis sûre qu'une demande écrite avec les bonnes formules de politesse suffira à faire réfléchir les généraux de la Force Armée Révolutionnaire 

le 18/07/2010 à 21h28 

Sinverguenza
J'éprouvais une certaine compassion au regard de ce qu'elle avait pu en durer. Par contre maintenant je pense qu'elle est ingrate, irrespectueuse, sans vergogne, et par dessus tout cupide et égoiste. 
  

Signaler un abus | Réagir 92
phiphi
le 18/07/2010 à 20h50 

gonflée
manque pas d'air, la dame ! fait fi des recommandations de prudence et maintenant demande aux contribuables français de la « dédommager » quel toupet !! 
  

Signaler un abus | Réagir 93
ras le bol
le 18/07/2010 à 20h41 

EH BIEN
on peut dire quelle ne manque pas culot !!!! 
  

Signaler un abus | Réagir 

 

19 juillet 2010 

 

Le droit à l’information est de plus en plus bafoué dans notre pays, encore perçu à l'étranger comme celui des libertés. Qu’on en juge : 

 

Après les révélations du Journal du Dimanche hier sur la demande d’indemnisation faite à la France par cette ex-candidate colombienne à la présidence de son pays, pour sa séquestration par les FARC en Colombie de 2002 à 2008, j’ai adressé immédiatement un courriel hier soir au Fonds de garantie aux victimes du terrorisme (FGTI), dont le siège est à Paris, pour connaître le montant de l’indemnisation proposée, qu’Ingrid Betancourt a déclinée après avoir appris que le même média allait en faire état. Selon le JDD, il s'agirait de 450.000 euros !

 

Le service d’information du FGTI vient de me communiquer ce matin, par même voie, son refus de répondre à cette question, alors que l’ex-otage avait elle-même rendu publique cette offre refusée par elle mais sans en fournir le montant. 

 

Voici les échanges de courriel : 

 

Courriel au FGTI 

 

18 juillet 2010 

  

Bonsoir, 

 

 

Journaliste professionnel (carte de presse 35120), ex-rédacteur en chef de l'AFP, auteur de livres d'investigation et d'un blog à succès, je souhaite savoir quel est le montant de l'indemnité que le Fonds avait proposé à Ingrid Betancourt pour la dédommager de ses six années comme otage des FARC en Colombie. Elle vient de refuser ce soir cette offre, selon son communiqué publié par l'AFP, mais sans avoir précisé son montant. 

Merci et cordialement/ Jacques Thomet 

 

La réponse du FGTI (Yolaine Aurousseau-Perrin) à mon courriel : 

 

Bonjour
Merci de votre message, je regrette de ne pouvoir vous répondre,  le Fonds de Garantie ayant pour doctrine de ne jamais commenter les dossiers individuels de demande d'indemnisation au titre du terrorisme.
Bien cordialement 

18 juillet 2010 

Merci à tous, en mon absence ce dimanche, pour avoir alerté les lecteurs de ce blog (plus de 1000 à 18H00 !) sur cet énorme rebondissement révélé par le JDD (Journal du Dimanche) dans le scandale sans fin de la famille Ingrid Betancourt. 

Je vous rediffuse l’article du JDD : 

Pourquoi Ingrid Betancourt renonce 

Suite à une enquête du JDD, l’ex-otage a annoncé samedi soir qu’elle ne voulait plus de l’argent réclamé à la France.  

L’ex-otage des Farc, ici à l'Elysée après sa libération, renonce à l’offre du Fonds de garantie des victimes. (Reuters) 

Un communiqué de presse qui tombe à pic. Samedi soir tard, Ingrid Betancourt, l’ex-otage des Farc, a annoncé à l’AFP qu’elle renonce « à l’offre du Fonds de garantie des victimes et remercie l’Etat Français d’avoir reconnu généreusement son droit à une réparation« . En fait, depuis des mois, la Franco-Colombienne bataille pour obtenir une indemnisation auprès de l’organisme. Le 3 mai dernier, le conseil d’administration du Fonds s’est d’ailleurs réuni pour réexaminer sa demande. Le Fonds est alimenté par une cotisation obligatoire prélevée sur les contrats d’assurance responsabilité civile (soit 3,30 euros par dossier), sur le modèle du régime des catastrophes naturelles. 

Selon nos informations, cette dernière aurait en effet considéré que les 450.000 euros qui lui avaient été proposés en première intention constituaient une indemnisation insuffisante au regard de son préjudice. Son cas devait être de nouveau débattu au mois de septembre prochain. Ce renoncement inattendu intervient donc au moment où le JDD avait contacté samedi dans l’après-midi les services de l’Elysée, un des avocats d’Ingrid Betancourt et l’organisme d’indemnisation, s’apprêtait à publier l’information. 

« Le Fonds a proposé une compensation financière minorée«  

La crainte d’une nouvelle polémique? L’action judiciaire que la famille Betancourt avait entreprise le 9 juillet dernier contre l’Etat colombien avait déjà provoqué un véritable scandale outre-Atlantique. L’ex-candidate à l’élection présidentielle avait en effet évalué à 6,5 millions d’euros le montant de la réparation qui lui était due. L’opinion publique colombienne a immédiatement condamné cette assignation considérée comme « honteuse » au regard des risques que l’armée avait pris pour la libérer. En larmes, Ingrid Betancourt a rapidement annoncé qu’elle retirait sa plainte. Bis repetita en France. 

Le Fonds de garantie des victimes d’actes terroristes et d’infractions pénales indemnise en effet les Français et les étrangers victimes d’actes terroristes ou de prises d’otages sur le territoire national et les Français agressés dans de mêmes conditions à l’étranger. La demande est généralement présentée par le Quai d’Orsay. Dans le cas de l’ancienne otage, selon des sources concordantes, son affaire aurait été suivie avec attention par l’Elysée. « On nous a clairement dit qu’il s’agissait d’un dossier signalé et qu’il n’était en aucun envisageable de le rejeter« , confie sous le sceau du secret l’un des administrateurs. Pourtant les règles d’indemnisation sont très strictes. Les personnes qui s’exposent à un danger alors qu’elles ont été prévenues ne peuvent obtenir réparation. 

Pour tenir compte de cette circonstance, le Fonds a proposé une compensation financière minorée. « Elle savait que la zone où elle se rendait était dangereuse, raconte un proche de dossier, il en a été tenu compte dans le calcul« . Interrogé par le JDD, le porte-parole du président de la République dément toute intervention des conseillers de Nicolas Sarkozy. 

Un livre-confession attendu à la rentrée 

Le renoncement d’Ingrid Betancourt clôt le débat. Le président de la République s’était en effet particulièrement impliqué dans la libération de l’otage. Il l’avait accueillie le 14 juillet 2008 et lui avait remis la Légion d’honneur. Dans le contexte actuel, un quelconque soupçon de favoritisme aurait été embarrassant. Ingrid Betancourt n’avait pas non plus intérêt à un nouveau coup de projecteur médiatique. 

Son image s’est en effet brouillée au fil des mois à la suite des déclarations peu amènes de ses anciens compagnons d’infortunes, de son comité de soutien et même de son ex-mari. Un livre-confession attendu à la rentrée doit lui permettre de gommer ces dérapages successifs. 

 

17 juillet 2010 

Ingrid Betancourt a refusé une offre d'indemnisation proposée par la France pour ses six années de captivité aux mains de la guérilla des FARC, a indiqué samedi son service de communication dans un communiqué de reçu par l'AFP. 

Mme Betancourt « renonce à l'offre du Fonds de garantie des victimes et remercie l'Etat français d'avoir reconnu généreusement son droit à une réparation », dit ce texte. 

« Ayant renoncé à entamer une sollicitation d'indemnisation en Colombie, Ingrid Betancourt tient à agir en conséquence avec la France qui l'a soutenue grandement pendant les six années de sa séquestration et depuis sa libération », ajoute le communiqué. 

Mme Betancourt a renoncé mardi à sa demande d'indemnisation de près de huit millions de dollars présentée fin juin à l'Etat colombien, après avoir déclenché une vague d'indignation en Colombie et en France pour son « ingratitude ». 

Mon commentaire : à suivre, car je ne serais pas étonné que l’indemnisation refusée se transforme en subvention pour la fondation que la sinistre Colombienne a déjà ou va monter en France. 

Une telle mesure serait insupportable dans un pays en faillite, d’autant que le pouvoir de Sarkozy vient de voter une loi pour faire payer les Français pris en otages qui n’auraient pas respecté les consignes de sécurité. Or Ingrid a refusé d’obéir à ces consignes quand elle a été enlevée par les terroristes le 23 février 2002.

Le communiqué de l'ancienne candidate à la présidence de Colombie en 2002 ne précise pas le montant de l'indemnité que le pouvoir de Sarkozy voulait lui verser. 

La presse accréditée à l'Elysée ne manquera pas, je l'espère, de poser la question sur cette somme aux autorités françaises dès demain …

ingridfotofacebookibpersonanongrata130710.jpg

 

13 juillet 2010

Une marée humaine a envahi Facebook en 24 heures pour déclarer Ingrid Betancourt persona non grata en Colombie: 115.000 adhésions déjà !

Voyez le site: http://www.facebook.com/INGRIDBETANCOURTNOGRATA?ref=ts&v=wall

La photo ci-dessus sur la trahison en turban, en référence à la sénatrice Piedad Cordoba,  se trouve en ouverture du site.

 

 

ingridportadasemana110710.gif

 

13 juillet 2010

Voici la couverture du principal hebdo de Colombie, SEMANA: la photo d'Ingrid, avec comme titre: « HONTEUX » (Vergonsozo), et un édito sur son « suicide politique » après sa demande de plus de 5 millions d'euros en dommages et intérêts à son pays la Colombie pour avoir été otage des FARC.

 

12 juillet 2010 

 

Le boomerang lancé par la Colombienne Ingrid Betancur (au nom francisé en Betancourt dans les années 1970), pour exiger plus de 5 millions d’euros à la Colombie comme dédommagement pour son enlèvement par les FARC, lui retombe en pleine figure ! L’ex-candidate à la présidence de Colombie en 2002 va devoir rembourser aux Français les millions d’euros dépensés en vain par Paris pour sa libération, finalement obtenue par le commando d'agents secrets colombiens dans l’Opération « Jaque » le 2 juillet 2008. 

Ce n’est pas un vœu du Papy Jacques (menacé de mort encore aujourd'hui par le même internaute dans un commentaire mis en modération), non, mais la réalité.

Aujourd’hui 12 juillet, l’article 13 d’une nouvelle loi française sur l’action extérieure va être adoptée à Paris et prévoit « le remboursement de tout ou partie des dépenses qu’il a engagées ou dont il serait redevable à l’égard de tiers à l’occasion d’opérations de secours à l’étranger au bénéfice de personnes s’étant délibérément exposées, sauf motif légitime tiré notamment de leur activité professionnelle ou d’une situation d’urgence, à des risques qu’elles ne pouvaient ignorer. »

Les preuves écrites et les témoignages abondent pour confirmer qu'Ingrid s'est délibérément exposée  aux risques qu'elle ne pouvait ignorer. 

Ingrid va devoir donc rembourser : 

-        Les frais de l’Opération 14 juillet 2003 menée sur ordre de Dominique de Villepin (alors ministre des Affaires étrangères) par 11 agents secrets français de la DGSE, avec à leur tête un diplomate, l’actuel ambassadeur de France au Panama, Pierre-Henri Guignard, pendant dix jours, en Amazonie, à partir de Manaus (Brésil), pour tenter de récupérer Ingrid Betancur. Les dépenses occasionnées concernent le frêt d’un avion militaire Hercules C-130, le salaire des 11 espions et du diplomate au prorata du temps consacré à l’aventure, les frais d’hôtel, de nourriture, d’avions privés, de vedettes rapides et de carburant. 

-        Les frais de l’envoi à Bogota par le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, en avril 2008, pendant dix jours, d’un avion français médicalisé Falcon-50, avec au moins quatre personnes à bord, dont l’ex-agent secret « 008 » Noël Saez et son mentor, le Suisse Jean-Pierre Gontard, pour une nouvelle tentative de sauvetage avortée. 

-        Le remboursement de la rançon de plus de 100 millions de dollars versée par le même « 008 » à de présumés FARC (en fait des escrocs), en 2003, pour obtenir la libération, en vain, de cette dame. 

-        Le remboursement des près de 30 voyages (et des frais connexes) réalisés par « 008 » entre Paris et Bogota (puis vers la jungle auprès des FARC), entre 2002 et 2008, pour un dialogue sans résultat visant à la faire libérer. 

-        Le remboursement des frais engagés indûment par le régime de Nicolas Sarkozy, depuis la libération d’Ingrid le 2 juillet 2008, pour la « protection » de cette Colombienne, avec deux policiers français chargés de sa sécurité à travers le monde. Ces frais, comme l’a révélé en son temps ce blog, atteignaient déjà 77.000 euros pour le seul second semestre 2008, comme l’avait révélé le propre ministère de l’Intérieur. 

-        Le remboursement des frais de l’Airbus envoyé à Bogota le 3 juillet 2008 pour ramener à Paris Ingrid et sa famille. 

J’attends que l’un ou l’autre de nos élus exige du pouvoir en place, et de ses prédécesseurs, une réponse chiffrée à ces dépenses engagées par nous tous, les contribuables français, pour demander leur remboursement par Mme Betancur. Je vous invite, lecteurs, à engager cette demande auprès de vos députés ou sénateurs. 

Voici l’Article 13 du projet de loi sur l’action extérieure de la France, en cours d’adoption ce jour :

« L’État peut exiger  le
remboursement de tout ou partie des dépenses qu’il a engagées ou dont il serait redevable à l’égard de tiers à l’occasion d’opérations de secours à l’étranger au bénéfice de personnes s’étant délibérément exposées, sauf motif légitime tiré notamment de leur activité professionnelle ou d’une situation d’urgence, à des risques qu’elles ne pouvaient ignorer ».  

Voyez le précédent de l'Allemagne : 

L’Allemagne reconnaît la possibilité pour l’État de rechercher une participation au coût de sauvetage de ses ressortissants : le tribunal administratif fédéral s’est prononcé en mai 2009 sur la décision d’imputer partiellement les frais d’hélicoptère engagés à l’occasion du sauvetage d’un Allemand, qui lors d’un séjour touristique en Colombie en 2003 avait été enlevé pendant dix semaines par la guérilla marxiste de l’ELN (Ejército de Liberación Nacional). Il a jugé que le transport par hélicoptère équivalait à une « aide à la réparation d’une situation de crise » dont la charge revenait, en vertu des règlements consulaires, à la personne secourue. Le tribunal a par ailleurs estimé que l’État allemand avait fait preuve de modération, dès lors qu’il n’avait demandé au plaignant que le coût de l’évacuation en hélicoptère, alors qu’il a estimé ses dépenses totales à quelque 40 000 euros.

(Source : Rapport de l'Assemblée nationale par Hervé Gaymard, 12 mai 2010) 

 

Catégories
Archives