Share to Google Plus

13 mai 2015

Monsieur,

Dans un tweet, vous me traitez « d’imposteur révisionniste » à propos de ma lutte en faveur de la vérité dans les procès d’Outreau, avant le procès de votre client, Daniel Legrand fils, devant les assises des mineurs à Rennes le 18 mai.
Je ne m’abaisserai pas à jouer dans votre basse-Cour, avec le facile dicton sur « la bave du crapaud etc… ». Non, je préfère vous remercier pour la publicité gratuite que vous faites ainsi à mon livre « Retour à Outreau-Contre-enquête sur une manipulation pédocriminelle ».
Oui, je suis un « contestataire » de cette abominable machination, et non pas un « révisionniste ». Je vous somme de cesser d’utiliser à mon égard ce terme réservé à ceux qui nient l’extermination massive des juifs par les nazis. Quant aux vrais imposteurs, ils se trouvent dans votre camp, celui des avocats de la défense, avec derrière eux la tache indélébile de leur atroce conduite en audience face aux enfants violés. Vous oubliez que douze d’entre ces petites victimes, reléguées dans le box des accusés ( !) aux assises de Douai en 2004, ont été reconnues comme telles et indemnisées par l’Etat. C’est pour elles et contre les mensonges que j’ai mené ce combat.
La peur vous étreint avant ce nouveau procès, et vous perdez votre sang-froid. Si j’étais un imposteur, il fallait me poursuivre en diffamation en 2013 dans les trois mois après la publication de mon enquête. Mais vous n’avez pas osé. Pourquoi donc, si ces deux ans de travail constituaient une « imposture » ? Et demandez à vos deux collègues, Eric Dupond-Moretti et Frank Berton, pourquoi ils ont décliné ma demande d’interview avant l’édition de mon livre.

Jacques Thomet

NB Vous critiquez dans d’autres tweets ceux qui parlent d’Outreau sans avoir assisté aux procès. Non, je n’étais pas au procès de Saint-Omer en 2004, puisque je dirigeais à l’époque les bureaux de l’AFP en Colombie, au Venezuela et en Equateur. Ni les chefs des FARC, avant d’être abattus, ni le président Hugo Chavez, avant sa mort, que j’ai tous rencontrés, ne m’ont jamais réservé votre qualificatif diffamatoire, également utilisé par vous à l’encontre de Serge Garde et Marie-Christine Gryson.
Mais vous semblez ignorer qu’il n’est pas nécessaire d’avoir été présent à un procès pour en dénoncer les dérives et les erreurs. J’ai lu et étudié les 30.000 pages de cotes judiciaires, puis enquêté en France et à l’étranger de 2011 à 2013, à raison de dix heures par jour.
Emile Zola, un autre journaliste, n’était pas au procès d’Alfred Dreyfus en 1895, mais il a publié en 1898 sa célèbre lettre « J’accuse » dans l’Aurore après un long travail d’investigation. Grâce à elle, le capitaine devait être ensuite réhabilité après avoir passé quatre années dans le bagne de l’île du Diable près de Cayenne…

21 réponses à “Oui, je suis un « contestataire » d’Outreau-Lettre ouverte à Hubert Delarue, avocat du fils Daniel Legrand”

  • outreau en V.O.:

    A préciser :

    La musaraigne comme l’a précisé MCGryson dans ses écrits ne la concerne pas …c’est une réponse au Rorschach de l’une des victimes expertisée par sa collègue Condamin docteur en psychologie qui n’en a pas fait une preuve de viol comme le disent les caricatures stupides des avocats de la défense.

    Pour rappel :
    http://blogs.mediapart.fr/blog/caprouille/030713/outreau-daniel-legrand-linnocent-aux-mains-pleines

  • Evelyne:

    Il a fait une réelle erreur en te citant. Ca veut dire qu’il t’a lu. Donc, effectivement, pourquoi n’a t’il pas porté plainte ? Il ne peut plus plaider l’ignorance.

  • Liliane:

    Depuis des années que dure cette affaire, saura t’on enfin un jour LA VERITE ? Car de toutes façons tous ces enfants ne peuvent pas avoir inventé ces choses. On voit bien que dans tout cela, il est des choses qu’  » on  » veut nous cacher…

  • Patrick:

    Bonjour, vous usez souvent de votre livre en support. Même si je peux entendre le bienfondé de la méthode, cela me fait quand même beaucoup penser à une campagne promotionnelle pour vendre votre livre… Je me demande comment les pauvres victimes de cette sordide histoire peuvent réagir à la lecture de vos propos. Bien sûr, votre audace ne devrait pas me laisser oublier mais qu’importe c’était un simple questionnement, cordialement.

    • Jacques Thomet:

      Si je n’en parle pas, qui le fera, puisque j’ai été victime de l’omerta en cours dans les médias français sur les viols d’enfants dans notre pays ?

    • Monsieur. Vos remarques sur le travail de Jacques Thomet, que je connais de réputation, sont plus que désobligeantes. Sachez qu’il existe encore, dans ce monde pourri, des femmes et des hommes qui font un travail sérieux et honnête et qui se contrefichent éperdument de quelconques misérables bénéfices financiers! Peut-être mon commentaire ne sert-il à rien, d’ailleurs. Il est bien difficile de réveiller les consciences endormies (Eh, oui, des grands mots!…Mais ça se fait rare…)Bien à vous, pour le moment en tout cas.

  • Frédéric Valandré:

    Bonsoir,
    Pour information, dans l’article de Florence Aubenas (« Outreau le procès sans fin », « Le Monde », édition papier des 17 et 18 mai) une allusion succincte est faite au livre : « Alain Soral, ultra de tous bords et éditeur d’un des livres sur l’affaire » (p. 16) Par contre, les références du livre ne sont pas données.

  • zozo:

    Bonjour,

    Ne pourriez vous pas faire un résumé succinct des tenants et aboutissants de cette affaire bien confuse et qui remonte à plus de dix ans ?????

    MERCI .

    • Bonsoir Zozo! Tâchez de regarder le documentaire de Serge Garde » Outreau, l’autre Vérité » que l’on trouve facilement sur Internet. Regardez aussi la vidéo de l’émission sur la chaîne du Sénat(LCP). Elle s’appelle je crois: Outreau, pourquoi un troisième procès ? ou un truc comme ça. Après, vous passerez aux livres, mais ça va vous prendre du temps. Conseils: ne regardez pas trop la télé! Bien à vous.

  • « ACQUITTE LEVEZ-VOUS ! »
    Outreau – Expertise Daniel Legrand (fils)
    - Auteur psychologue près les tribunaux Michel Emirzé
    Extrait Page 4
    « …..
    Les faits :
    Monsieur Daniel Legrand reconnait avoir violé les enfants et avoir été témoin du meurtre d’une fillette. Il explique ses actes essentiellement par l’attrait de l’argent et exclut toute attirance pédophile.

    Il décrit une réelle organisation dans la réalisation de films pornographiques. Il y avait des relations entre adultes, entre adultes et enfants. Les femmes présentes lors de ces tournages avaient également pour fonction de l’exciter sexuellement lorsqu’il était en difficulté avec les enfants.

    C’est ainsi qu’il déclare : « J’ai violé des enfants… C’est arrivé chez DELAY, chez Myriam et Thierry, c’est des amis que j’ai connu à l’âge de quinze ans quand j’allais chercher mon shit à Outreau, j’atterrissais chez eux. J’ai fait ça pour de l’argent, on ma proposé de faire ça pour de l’argent et moi j’ai accepté, c’est Thierry DELAY …. Je touchais 300, 400, jusqu’à 600 F, souvent j’avais du shit avec…
    ( ?) J’ai eu des relations sexuelles avec les femmes, ça m’est arrivé avec Aurélie GRENON, ça c’est passé plus ou moins bien, ça a été. C’était quand il se passait ça …Les femmes pénétraient les enfants avec des godes, on faisait l’amour avec des adultes. On était filmés, des fois on me demandait de filmer….
    (?) J’ai fait ça de 15 ans à 19 ans, j’ai arrêté vers 2000 parce que j’en avais marre… (?)Les enfants je les violais, il y avait les femmes qui étaient là pour me masturber, on me mettait bien en jambe, avec les femmes qui étaient présentes, Myriam et ses copines…des fois on était dix ou quinze…
    (?) Les enfants criaient, ils hurlaient… (?) A cette époque je fumais mon shit, je ne prenais pas encore d’héro… Thierry il a tué la fillette avec ses mains parce qu’elle hurlait et il n’a pas supporté, j’étais présent au moment où il l’a fait…
    (?) Mon père, je l’ai jamais vu là-bas, lui ça a toujours été son boulot, sa famille, rien de plus… Mon père, c’est peut-être de la vengeance qu’ils veulent faire sur moi, parce que j’étais pas de leur quartier »

    …Etc …

    -Legrand Daniel (fils) :extrait expertise de Michel Emirzé –

  • valérie:

    Monsieur,

    je ne suis qu’une anonyme de plus mais je tiens à vous faire part de mon soutien concernant cette affaire. Outrée de la façon dont a été traitée cette histoire horrifiante, je ne sais pas trop quoi faire, ni comment me rendre utile. Alors je parle autours de moi, j’essaie, comme je le peux, de sensibiliser mon entourage (et un peu plus) à ce terrible abandon. Je pense souvent à vous et à ces petites victimes. Pendant ce procès qui a commencé ce matin, je continuerais à parler, j’essaierais, faute de convaincre, à donner autours de moi les informations que vous nous avez transmises. Je ne peux pas faire plus (ou je ne sais pas). Ce sera ma modeste contribution. Ne lâchez pas, je vous souhaite tout le courage nécessaire.

  • jaume:

    Bonjour, je recherche pour mon activisme pro-victimes sur l’affaire d’Outreau sur internet des détails sur l’expertise qui analysa Daniel Legrand comme simplet ou pas très intelligent, ce qui rend la thèse de l’aveu du meurtre comme stratagème pensé très peu plausible. Je n’ai pas votre livre, pourriez-vous juste donner plus de détails?

    PS : comment peut-on accéder au dossier? est-ce ouvert à tous?

  • Laurent P.:

    Méthode pour vous trouver des alliés et augmenter votre efficacité :
    https://sitamnesty.wordpress.com/about/
    Exemple d’application :
    https://sitamnesty.wordpress.com/2014/09/21/lettre-ouverte-au-pape-francois-au-sujet-de/
    Bon courage.

    • Martin Jacqueline:

      Monsieur Thomet avez-vous réellement lu ce que contiennent les liens proposés dans ce message? Y a-t-il un 2ème degré que je ne saisis pas?
      Autant je soutiens votre combat pour Outreau autant je trouve ces sites odieux.
      Je vous encourage donc à vérifier leur contenu et si vous l’approuvez cela remettra en question ma confiance en vous.
      A ne pas publier

  • judith:

    Bonsoir,

    Tout comme Valérie, je vous encourage vous ainsi que toutes les malheureuses petites victimes. A celles qui ont eu le courage de parler et aux autres qui n’ont hélas pas osées ce dont je peux comprendre, avec regret. Je suis de tout coeur avec vous tous !

  • Aude:

    Monsieur,

    Contrairement à ce que j’ai pu lire précédemment dans les commentaires et pour avoir visionné vos conférences à propos de l’affaire d’Outreau au côté de Chérif Delay, je ne crois pas une seconde que votre démarche de journaliste puisse s’inscrire uniquement dans un objectif de « campagne promotionnelle » pour votre livre. Votre travail j’en suis sur, comme celui qui a été effectué par Serge Garde et qui m’a amené à m’intéresser de plus près à ce scandale judiciaire, est essentiel à la bonne compréhension de cette affaire et au rétablissement d’une vérité oubliée incompatible avec celle qui a été relayée par les médias. Il est si facile de faire un tel raccourcis alors que certains acquittés comme Alain Marécaux ont profité d’une médiatisation démesurée en leur faveur et au mépris des enfants victimes. Je m’engage à me procurer votre livre très prochainement et je vous envoie tout mon soutien pour le formidable travail que vous avez effectué aussi controversé soit-il pour ceux qui ont préféré malmener ce que notre humanité a de plus précieux, l’enfant et son innocence.

    Avec tout mon respect.

  • ELISABETH:

    On peut s’étonner qu’une telle médiatisation soit offerte à la défense des bourreaux alors que les victimes sont accablées. Pour comprendre toute cette machination judiciaire, il faut lire les livres de Jacques THOMET, de Marie Christine GRYSON, les articles du blog de Caprouille, de Valendré, de Justice-village (j’en oublie) et voir le film de S.GARDE. Après lu et vu tous ces documents, on peut avoir une opinion, une vraie, pas une construite par les médias. On se rend compte de cette manipulation à grande échelle de l’opinion publique Quelle honte pour la France, pays dit « des droits de l’Homme » mais plus de l’Enfant, c’est sûr depuis les jugements des procès d’Outreau. Merci à toutes et ceux qui luttent au côté des enfants et qui remuent les palais de justice pour qu’un jour justice soit faite. Si on ne peut pas revenir sur les acquittements, au moins que l’on redonne aux enfants devenus adultes leur dignité en cessant de continuer à les maltraiter. Qu’on leur rende justice.

  • marie:

    Courage Jacques ! On vous soutiens ! Bravo et merci pour votre travail titanesque en quête de lumière. C’est terrible le travail de démolition des véritables complotistes juste en face. Les français sont aveugles, et depuis des années mais sachez que nous sommes là, étanches aux médias qui veulent noyer le poisson. Courage !

  • Fred:

    Le terme révisionniste n’est pas si péjoratif que ça, l’histoire est révisionniste.
    Négationniste aurait été tout autre.
    Quand au terme imposteur, vous pourriez l’attaquer en diffamation…
    Bref avec des avocats aux arguments si limités, finalement rien n’est impossible.
    Vous m’avez montré le procès Outreau sous un autre angle et vous en remercie.
    Il n’y a pas de justice sans la recherche de la vérité.
    Bravo pour votre travail Monsieur Thomet, je commençais à désespérer des journalistes…

Laisser un commentaire

Catégories
Archives