Share to Google Plus

02 mars 2013

L’attentisme n’est plus de mise pour défendre les centaines de milliers d’enfants victimes de viols en France et à jamais détruits à cause de l’omerta en vigueur sur leur drame par la faute du pouvoir depuis les procès d’Outreau.

A l’heure où sortent cette semaine à Paris le film de Serge Garde « Outreau, l’autre vérité » et mon livre « Retour à Outreau - Contre-enquête sur une manipulation pédocriminelle » (Editions KontreKulture), il est temps de sonner le tocsin à La Haye auprès de la Cour pénale internationale, pour qu’y soient jugés ces crimes contre l’humanité commis dans l’ancien pays de droits de l’homme.

J’appelle ici tous les juristes, ONG, et associations dédiés à la défense des enfants en danger à se mobiliser dans un front commun pour engager une telle initiative auprès de cette Cour.

Si un seul adulte a pu faire récemment la Une des médias pendant près d’une semaine pour avoir grimpé sur une grue à Nantes afin de réclamer un droit de visite de ses enfants dans une affaire de divorce, imaginez la répercussion potentielle d’une telle initiative à La Haye face à l’immonde tragédie vécue au quotidien par toutes ces petites victimes de viols, sodomies et autres abus sexuels !

Non seulement ces martyrs ne sont plus écoutés quand ils osent dénoncer ces crimes, mais ils sont de plus en plus retirés à leurs mères pour être confiés à …leurs prédateurs, dans une totale perversion du droit. Cette entrave à la justice en France a été dénoncée en 2003, sans jamais être rectifiée, par le rapport de l’ONU sur la pédocriminalité dans notre pays. Dans son bilan, le rapporteur des Nations Unies, l’Uruguayen Juan Miguel Petit, ainsi que je le révèle dans mon livre, avait mis en garde Paris contre le recours par la justice au placement d’enfants sans attendre, comme l’exige le droit, la fin des enquêtes dans les dossiers de ce type.

C’est toujours le cas en mars 2013, en France, comme en témoignent les multiples affaires dont j’ai été saisi par des familles depuis le début de mon investigation en février 2011. Le constat des abus en série a pris un caractère abominable.

J’accuse la France, plus précisément les pouvoirs de gauche comme de droite depuis Outreau, ainsi que leurs relais dans tous les organismes en principe chargés de lutter contre les crimes sexuels sur des mineurs, de complicité avec cette barbarie impunie, qu’elle soit active ou passive par l’omission de poursuites contre les prédateurs.

Les chiffres déjà publiés sur ce site parlent d’eux-mêmes : 15.000 mineurs ont été violés ou victimes d’abus sexuels en France en 2012, selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), présidé par Alain Bauer. Il s’agit d’un organisme d’Etat incontesté, mais ses données sur l’enfance victime sont ignorées par le pouvoir et les médias. Vous pouvez imaginer le nombre réel de gamins violés quand on sait leur difficulté à oser dénoncer de telles atteintes à leur innocence, et leur manipulation par des adultes habiles à comparer une fellation ou une sodomie à un acte d’amour « normal ».

Le gigantisme de ce drame dépasse l’entendement. Même Jean Dujardin, avant son Oscar à Hollywood en 2012, a pris officiellement fait et cause pour les « plus de 200.000 enfants en danger en France », dans une adresse publiée par une ONG.

Seul le bulldozer d’une mobilisation groupée devant la cour de la Haye pourra briser le glacis de l’omerta et retourner la terre pour en faire sortir l’humus de la vérité enfouie depuis le dernier procès d’Outreau en 2005.

Si rien n’est fait pour entamer une telle procédure, va-t-on attendre le suicide de l’un ou l’autre de ces enfants victimes pour que se déclenche un processus salutaire? L’absence d’une telle issue funeste tient déjà du miracle. Je puis témoigner que deux des petits violés à Outreau ont échappé de peu à la mort après avoir tenté de mettre fin à leurs jours à plusieurs reprises. J’en ai les preuves, inscrites dans mon livre, mais aucun média ne vous en a parlé…

N’hésitez pas à me contacter ou à donner mon adresse à tous ceux qui partagent cette volonté de monter au front pour faire triompher la parole des enfants, jusqu’ici occultée.

15 réponses à “Pédocriminalité : la France est passible de la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité depuis Outreau”

  • Di Mino lucie:

    Excellent article et initiative, allons plus loin encore et encore,…MOBILISONS NOUS ! Il faut que toutes les associations travaillent ensemble ! Il faut créer une force pour protéger NOS ENFANTS ! Il y a urgence !
    Merci pour votre engagement,
    J’attendsvotre livre avec impatience, déjà vu en avant première le film de Serge Garde, »Outreau, l’Autre Vérité » excellent, une bombe , j’attendais cela depuis longtemps, souhaite le revoir à nouveau à sa sortie.

  • Serge:

    Oui Monsieur Thomet
     » il est temps de sonner le tocsin à La Haye auprès de la Cour pénale internationale, pour qu’y soient jugés ces crimes contre l’humanité commis dans l’ancien pays de droits de l’homme. »

    • tsuky:

      S’il s’agit d’une condamnation globale de la France comme cela a été le cas en 2002,l’effet sera nul.Nous avons constaté qu’après la condamnation de la France par l’ONU, à l’initiative du rapporteur Miguel Petit, rien n’avait changé.Miguel Petit avait demandé le seul outil capable de mettre un terme à ce scandale:la mise en place d’une justice spécialisée indépendante des pressions et dotée de moyens d’investigations et de sanctions.
      l’Espagne a mis en place des juges spécialisés pour la défense des femmes.Il en faut partout, dans tous les pays afin que les victimes soient enfin écoutées et que les criminels masqués soient débusqués.
      Les citoyens humanistes isolés sont vulnérables face à de telles forces organisées qui disposent de tous les moyens pervers pour étouffer les affaires.Nos sociétés ont besoin de magistrats courageux et humanistes.
      Les risques sont grands.Tout le monde sait ce qui est arrivé aux magistrats anti mafia « Falcone et borsalino » en Italie
      Tout le monde sait également que trente témoins dans l’affaire Dutroux ont disparu tragiquement au moment où ils s’apprêtaient à déposer en justice.Rien en somme pour rassurer les citoyens informés.

      Ces magistrats, s’ils existent un jour, sauveront l’honneur de nos sociétés devenues honteuses incapables de défendre les enfants et les femmes du pire:leur instrumentalisation par des légions de tarés qui ,sous différents prétextes et systèmes de pensée délirants(souvent sectaires) donnent libre cours aux pires actes de barbarie.
      L’argent, comme d’habitude, étant mêlé de façon étroite à toutes ces abominations.

    • Leurs copains de La Haye ??
      je dirai comme dans la pub d’IBM : Gamin, va !

  • Vassak:

    L’ONDRP ne comptabilise que les procédures, non? 200 000 cas semblent plus réalistes pour un pays de 60 millions d’habitants…c’est vraiment en-dessous de la réalité.
    Les chiffres d’Innocence en Danger:
     » 210 000 victimes sont sexuellement exploités. »

    Nombre de pédosexuels potentiels(également cité dans « Les infiltrés » sur la pédophilie sur internet):
    « > 750.000 sont des prédateurs sexuels rôdent en permanence l’Internet dans le but d’établir un contact avec les enfants, annonce un rapport des Nations Unies.
    (16 Septembre 2009) »

  • Thizy Veronique:

    Malheureusement, même le tribunal internationale semble très clément envers les criminelles ….
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-Haye-les-deux-derniers-clous-dans-le-cercueil-de-la-justice-internationale-15593.html

  • Madelrech:

    C’est à croire que la justice cautionne les détraqués , ces prédateurs que l’on excuse sous couvert de problèmes psychologiques sont quasiment ,et là les rôles s’inversent, des VICTIMES à qui l’on accorde plus d’écoute à leurs pulsions qu’aux enfants abimés par ces déchets en liberté .
    Autant l’état s’active pour le mariage pour tous , autant les petites victimes d’actes de maltraitance sexuelles sont ignorées .
    Cette volonté de ne pas fouiller dans la merde , s’expliquerait qu’il y ait dans ces circuits honteux quelques personnes intouchables , d’où la frilosité de la justice laquelle est de moins en moins crédible en entretenant le corporatisme et non la vérité .
    Les hommes de lois courageux qui osent bousculer ce panier de crabes , sont comme par hasard démis de leurs dossiers , déplacés pour ne pas faire de grosses vagues.
    J’ai toujours soutenu le jeune juge d’Outreau pas encore contaminé par la roublardise judiciaire , et mon intime conviction donne raison à sa lucidité dans cette affaire de pédophilie .

  • J’aime beaucoup cette initiative de vouloir rassembler toutes les associations. Chacune d’entre elles travaillent même différemment. Alors, je ne crois pas qu’un jour cela soit possible. Fort malheureusement, il y a trop de divisions entre elles. Il y a quelques années, il y eu un rassemblement d’associations sous le titre « Osons dire », elle n’a pas duré très longtemps.

    Je dirais même qu’il y a des mois, j’ai voulu rassembler des victimes pour qu’en France il y existe des stands pour écouter des victimes, peut-être aussi des victimes qui n’ont jamais osé parler de leurs vécus et encore moins auprès d’associations. Il y en a plus que l’on peut croire. Je l’avais fait à travers un forum de victimes, bcp de victimes allaient dans mon sens. Avec une connaissance sur la page de garde du site où était le forum, cela aurait pu encore rassembler plus de personnes à travers la France. Malheureusement, là où je l’avais lancée, l’association elle-même ne m’avait pas suivi. (Je ne lui en veut pas). Sans le nom d’une association, sans faire connaître cette initiative, sans non plus contrôler cette action (afin d’éviter les vautours, les opportunistes et les brigands financiers éventuels), cela était d’ores et déjà voué à l’échec.

    Alors je comprends, Jacques, votre détermination à vouloir faire évoluer les choses, mais restez lucide… et peut-être même prudent (dans le bon sens du terme) si vous voulez croire en votre idée et la proposer. Ne soyez aussi pas non plus trop déçu si cela ne devait pas se faire. Souvent, on va plus loin lorsque l’on est seul.

    Cordialement.

  • Se faire entendre ?
    Paul-Emile CHARLTON persiste et signe:
    (Extrait de la LR/AR du30/06/2012 Auteur : Collectif Autre Monde:

    … » Faudra-t-il, Monsieur le Président de la République, que toutes ces familles victimes n’ayant plus rien à perdre, opprimées par une magistrature et un système pernicieux, pour se faire entendre, sauver leurs enfants et obtenir enfin vraie Justice et explications, appuyées par le Collectif Autre Monde et sympathisants, montent au créneau en bloquant le Tour de France (c’est tellement facile !) et exiger à ce que comptes soient rendus dans un débat en direct pendant trois heures sur toutes les chaînes publiques ?  » …

  • Serge:

    Je crois que l’on en est arrivé là Paul-Emile

  • Cher Jacques Thomet,

    Vous constatez avec moi qu’il existe des ONG et associations qui combattent les rapts d’enfants, les viols, la vivisection et les martyrs qui se terminent en assassinats, le plus souvent semble-t-il en égorgements et décapitations.

    Quand ces organisme dénoncent ces crimes aux politiciens, et même lorsque sont apportées les preuves des ignominies, les politiciens de l’exécutif, tels madame Guigou à la Justice face aux massacres qu’elle a pu lire sur les CD de Zandvoort nient ou cachent la réalité et laissent ainsi impunis les assassins, violeurs et autres monstres qui font visiblement partie de leurs protégés ou des protégés de leur amis. Nous devons constater que des pervers-manipulateurs, PREUVE PAR LES FAITS, mènent les politiciens par le bout du nez !

    Quand vous suggérez d’en appeler à la Cour Pénale Internationale, comment peut-on imaginer que ses juges trahissent leurs amis politiciens français ou belges, ou américains etc., avec qui ils se réunissent, déjeunent et parfois font des « fêtes » ?

    Quand vous accusez la France, plus précisément les pouvoirs de gauche comme de droite depuis Outreau, ainsi que leurs relais dans tous les organismes en principe chargés de lutter contre les crimes, comment peut-on croire que leurs amis « internationaux » décident à la place de ceux que nous avons élus, pratiquent l’ingérence et répondent à la place des politiciens français au peuple français, alors que la légitimité du pouvoir de nos criminels leur a été donnée par des électeurs français…, même si ces derniers se sont laissés manipuler !

    Quand vous estimez que les relais dans tous les organismes sont en principe chargés de lutter contre les crimes, ouvrez les yeux ! Leurs responsables, et c’est notamment remarquable dans l’affaire dénoncée par le gendarme AMIDLISA, sont chargés de protéger le crime et même de les organiser !

    Quand vous constatez que le pouvoir judiciaire ne fait pas son travail face aux 15.000 mineurs qui ont été violés ou victimes d’abus sexuels en France en 2012, Quand vous constatez que des magistrats enlèvent leurs enfants aux parents protecteurs contre l’intérêt des enfants, pour le fric reçu par les uns et les autres ; Quand des gendarmes, officiers de police, organisent avec des magistrats félons l’enlèvement d’enfants comme dans l’affaire AMIDLISA, et que s’ensuivent des tournages de snuff-movies et autres horribles assassinats dont TOUS les membres de l’exécutif actuel, y-compris avec le ministre de la Justice, le Président Hollande qui ont pu vérifier les preuves, comment espérer que cette Eglise des Pouvoirs du Monde, qui ferme les yeux sur les crimes qu’elle laisse se perpétrer, scie la branche sur laquelle ses fidèles sont assis ?

    Lisant votre estimation qu’un bulldozer d’une mobilisation groupée devant la cour de la Haye pourra briser le glacis de l’omerta et retourner la terre pour en faire sortir l’humus de la vérité enfouie depuis le dernier procès d’Outreau en 2005, – quelle force et quelle sorte de vérité espérez vous et pouvez vous trouver sous le glacis de l’Omerta et du crime ? La force de malmenés comme les millions de juifs face aux quelques centaines de bourreaux nazis qui avaient et qui pratiquaient leur pouvoir légal de les emmener dans les chambre à gaz ? Que pouvez-vous espérer d’un pouvoir français ou non français quand le pouvoir MONDIAL est pourri ?

    « Seul le bulldozer d’une mobilisation groupée» .., jusque là je suis d’accord !, « devant la cour de la Haye pourra briser le glacis de l’omerta », là les chances sont minces, pour ne pas dire qu’à la Haye, elles risquent plutôt d’innocenter les criminels, vu les amitiés existantes entre les membres de l’oppression organisée.

    Là où le bulldozer d’une mobilisation groupée peut légalement déblayer la pourriture des pouvoirs, c’est aux élections législatives. C’est par ailleurs le SEUL endroit légal où une majorité élue peut décider de créer un PREMIER pouvoir de Justice populaire coiffants les 3 actuels que sont le législatif, l’exécutif et le Judiciaire…, et par la même occasion mettre en place les assiettes fiscales et sociales d’Inoppression Active, propres à en finir avec la crise organisée par les banquiers et orchestrée par Bercy avec l’aval des mercenaires députés qui ont depuis 1789 et « in fine » TOUS les pouvoirs que nous, électeurs nous leur avons donnés.

    Qu’en pensez-vous ? Et qu’en pensent vos amis ?

    Et un grand, grand bravo pour votre admirable détermination
    .
    Amitiés

  • D’après mes recherches, le CRIFIP me semble très sérieux. Vous avez peut-être des expériences à partager sur ce centre.

  • Ingeveld Aimee:

    A ta disposition les résultats de l’enquête sur la pédocriminalité d’Etat de la Belgique. Tout aussi effrayant !

  • Marie Claire:

    Merci Monsieur Thomet, pour votre volonté, votre courage et votre persévérance dans ce dossier que vous traitez avec un professionnalisme exemplaire. Lorsque des enfants sont violés et assassinés, et que le monde entier se bouche les oreilles, que les adultes qui aiment tant leurs propres enfants refusent d’entendre la détresse de ceux des autres, qui donc alors pourrait protéger et défendre ces si jeunes victimes ? Notre devoir en tant qu’adulte n’est il pas de protéger TOUS les enfants lorsque nous sommes en connaissance de leur détresse ?

  • LES DOSSIERS NON TRAITES DE LA CEDH PEDOPHILIE RESEAUX PEDOPHILES:

    Faus absolument pas compter sur cette cour europeenne des soi disants droits de l homme qui ne l’est point d’ailleurs !

Laisser un commentaire

Catégories
Archives