Share to Google Plus
30 mai 2012
(Je vous transmets ce courriel d’un internaute qui a préféré l’anonymat. Occupé par l’achèvement de mon livre sur la négation de la parole des enfants violés depuis Outreau, je n’ai plus le temps hélas d’écrire sur ce blog, mais ce n’est que partie remise)
Je fais partie des citoyens révulsés par l’abandon des enfants face à la criminalité sexuelle qui est devenue un véritable fléau.Ancien professionnel ayant cotoyé des magistrats et des travailleurs sociaux, j’ai découvert progressivement un monde hallucinant dont seuls quelques rares humanistes comme vous osent parler.
Je salue votre honnêteté intellectuelle, votre courage et votre humanisme.Ma famille m’a demandé d’écrire sous un pseudo en raison du traitement réservé à certains défenseurs des enfants dans nos sociétés soumises à la loi du silence.Des défenseurs, déjà aujourd’hui se taisent après des menaces et des agressions ainsi que des intimidations diverses.
En 1992 le livre intitulé »les voleurs d’innocence » de Patrick Meney confirme mes soupçons:il existe au sein de notre société une culture pédocriminelle qui a réussi à s’infiltrer dans nos institutions.
Des militants politiques de l’extrême gauche libertaire prônent les rapports sexuels libres avec les enfants et ceci sans condition d’âge(lire le passé pédophile de libération et histoire de l’activisme pédophile) En 1982, le scandale du réseau pédocriminel du Coral est largement étouffé(lire sur droit fondamental le réseau du coral).Certains prétendent que ces rapports ont une » valeur thérapeutique, »Dans ce livre , le refus de voir des politiques est clairement expliqué.Révolté, je préviens par courrier Madame Ségolène Royal que j’estime être une des seules a avoir osé dénoncer la pédocriminalité dans l’enseignement.(aucune suite)
Par la suite, pendant 20 ans, j’ai souvent contacté des syndicats de magistrats, des politiques et des journalistes.en vain..
La réponse est toujours la même: le silence.
Par la suite, en étudiant d’autres ouvrages, je comprends que le phénomène s’est aggravé:les livres de Serge Garde le prouvent: »le livre de la honte » et « enquête sur une société qui consomme des enfants » brossent un tableau terrible de nos sociétés.D’autres ouvrages viennent appuyer ces analyses:
- »viols d’anges, pédophilie, une magistrate contre la loi du silence »de Martine Bouillon
- »les silences de la loi « de Marie- Pierre Porchy
- »silence, on tue des enfants » de Réginal Louf(affaire Dutroux et réseaux belges).
Les analyses sur votre blog sont rigoureusement exactes et recoupent celles de la première association de défense des enfants, hélàs disparue en 2006 à la suite du décès de son président Bernard Valadon, humaniste au courage exceptionnel(éditos joints).
Je constate avec satiffacrtion que vous prenez la défense de l’humaniste Marie Christine Gryson Dejehansart qui est constamment diffamée par Eric Dupont Moretti.J’attends avec impatience la sortie de votre livre et que la vérité éclate enfin.(les étouffeurs vont se déchaîner contre les humanistes comme d’habitude)
Votre analyse sur la commission d’Outreau est juste:Cette dernière n’est pas crédible.Les méthodes sont toujours les mêmes.Tous les témoignages et les analyses précises sont refusés.La propagande diffuse une vérité officielle fausse.(parfois avec l’aide de docus fictions bidonnés)comme pour Outreau et l’affaire Alègre
Sur le site « pédopolis » vous trouverez les ouvrages qui analysent la criminalité cachée et la loi du silence institutionnelle.Je pense que votre livre figurera bientôt sur la liste.
Une analyste brillante, Anne Marie Roviello a, sur le site de l’observatoire citoyen analysé la perversion du vocabulaire journalistique pour édulcorer et cacher les vérités qui dérangent.
Il ne fait aucun doute que bon nombre de journalistes sont complices de la perversité du système et calomnient ceux qui disent les vérités qui dérangent.¨être traité de « négationniste » ou d’extrêmiste de droite est le lot de celui qui dérange le mensonge organisé.
Le livre de Madame Gryson Dejehansart »la vérité abusée » est un chef d’oeuvre d’analyse rigoureuse à conseiller à tous ceux qui n’acceptent pas la barbarie masquée à l’égard des enfants.
J’espère que votre audience grandira et que vous réussirez avec d’autres humanistes à réveiller les consciences manipulées par les désinformateurs professionnels.
veuillez agréer Monsieur, l’expression de ma sincère considération.

26 réponses à “Pédophilie: lettre d’un lecteur”

  • r.brunet:

    courriel d’un internaute qui a préféré l’anonymat….

    monsieur thomet , vous savez ce que vaut un témoignage anonyme .
    je ne defend personne , surtout pas les pédophiles , mais , vous , en tant qu’ex-journaliste prendre en compte des écrits anonymes …c’est pas trés clean !

    moi , j’ai une petite idée sur l’essort de la pédophilie et également de la pornographie…les deux fonctionnent souvent ensemble , tout cela repose sur des montagnes de dollars et d’euros …
    sites pornos web , destinations de tourisme sexuels , une véritable economie , renseignez-vous !

    • jean:

      Et vous monsieur Brunet vous n’êtes pas clean du tout en contestant des témoignages qui reposent sur des études sérieuses comme celles de Serge Garde spécialiste de l’étude des réseaux pédocriminels depuis de longues années.Allez vous informer sérieusement au lieu de venir cracher sur ceux qui ont le courage de défendre les enfants face à l’ignoble loi du silence.Etudiez le site « pédoplolis » et réflechissez.

  • yaellachevresauvage:

    @r.Brunet:

    Préférer l’anonymat ne signifie pas être dans l’anonymat…
    Cet internaute ne diffame rien ni personne, il fait un bilan, un constat.
    Qu’il veuille se protéger afin de continuer à agir sans se faire repérer ne me semble pas un problème.
    Les sources sont souvent protégées dans le milieu de la police ou du journalisme. Ça ne choque personne.

    Par contre, personnellement, je suis très encouragée de constater que d’autres citoyens sont au clair vis à vis de l’horreur que subissent les enfants.

    Outreau racontée à l’endroit est si rare que cela fait du bien en le lisant…

    Je souhaite vivement que de nombreux autres citoyens vont ouvrir les yeux et agir dans ce sens… C’est peut être le seul espoir qui reste aux enfants martyrs pour obtenir protection, justice et réparation.

  • BELGIQUE / Pédocriminalité : ….. « Le député du MLD (Mouvement Libéral Démocrate), Laurent Louis, devra se soumettre à une expertise psychiatrique… » Et ce dans l’indifférence quasi générale.
    Soutien inconditionnel de l’association TERRE D’ESPOIR et du COLLECTIF AUTRE MONDE à Laurent Louis.
    – L’ARME PSYCHIATRIQUE L’ARME DES LÂCHES -

  • Christine:

    Une nouvelle du 28/6/12 à l’attention particulière de M. Charlton (dont je salue le courage pour son obstination malgré les menaces et les intimidations…) :

    http://www.lindependant.fr/2012/06/28/disparues-de-la-gare-le-faux-chirurgien-part-avec-son-mystere,148932.php

    Andrès Palominos Barrios, le faux chirurgien suspect n°1 dans l’affaire des disparues de la gare de Perpignan, a été retrouvé étranglé dans une maison à Valencia…

  • Merci Christine.
    Il en savait trop le Palomarios …. puisqu’il y était et comme cela au moins il ne pourra plus parler. Esteban Reig y était aussi …lui, retrouvé pendu dans sa cellule à Lyon. Delpech ferait mieux de raser les murs. Quant à certain et certaine autres le Charlton a tout mis au frais et il a même écrit à Hollande qu’une plainte pour crimes en bande organisée concernant le département des Pyrénées Orientale allait être déposée prochainement.
    L’indépendant : des larves , ils se sont toujours écrasés et ne méritent même pas un commentaire, de plus ils censurent tout.

  • Outreau en V.O.:

    http://demystifier-outreau.nerim.net/

    « Outreau, pour les chercheurs de Vérité  » par Jacques Cuvillier

  • yves:

    .
    ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: RESULTAT : ::: DES PAUMES DE LA MORALE EN OCCIDENT

    :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: A votre avis, qui est derrière bien en amont ?
    .
    .
    Lieu: les USA

    Le 13 Juin 2012, des membres du mouvement international « Occupy » ont protesté [violemment]
    CONTRE une conférence dédiée au combat contre le traffic sexuel d’enfants – ainsi a-t-on vu
    ces « Occupants » se déclarer essentiellement EN FAVEUR d’un des plus détestables crimes moraux
    de la société.

    Ces protestataires sont des membres du « Occupy Oakland Patriarchy », un sous-mouvement du
    plus large mouvement « Occupy » dont le but est de renverser la « Patriarchie » de notre civilisation.
    .
    La conférence qui a déchaîné leur colère s’appelait « HEAT WATCH », c.a.d la veille sur le
    « Human Exploitation And Trafficking », en français sur l’Exploitation et la Traite des Hommes.
    .
    S’il y a un seul sujet qui puisse rallier tous les Américains toutes tendances politiques confondues,
    c’est bien l’esclavage sexuel des enfants.
    Au sein de la Conférence se trouvaient des religieux, des avocats, des associations, des politiciens
    de tous bords, le monde médical, le monde des écoles, etc…
    .
    Il y avait donc tout le monde SAUF le mouvement « Occupy Wall Street » (Occuper Wall Street, le
    centre financier des Usa à New York) qui a trouvé là une façon de de s’opposer à l’abolition de
    l’esclavage sexuel des enfants.
    .
    Voici l’étonnante et bizarre argumentation tordue qu’ils utilisèrent:

    Principale directive N°1de la vision mondiale du Mouvement « Occupy Oakland »:
    - La police est l’ennemi N° 1 de l’Humanité.
    - Les flics sont invariablement malfaisants et
    - leurs actions sont considérées comme de la « terreur ».
    .
    Pièce majeure N°2 de leur argumentation:
    - Sauver une jeune immigrante d’un esclavage à vie aux mains d’un souteneur maléfique compte
    pour du « racisme » !
    .
    Argument N°3:
    - Toute ONG coopérant avec des flics ne fait que du « racket ». Ce qui entraîne que ceux qui
    cherchent à en finir avec l’esclavage sexuel des enfants SONT des MECHANTS …!
    .
    Niveau N°4 de l’argumentation:
    - [sous-entendu] Ces enfants devenus esclaves sexuels et donc [non sous-entendu ci-après] des
    travailleurs sexuels fiers de l’être qui n’ont pas à trouver de mal à se prostituer, il faut donc arrêter
    de les oppresser avec vos lois prudes et
    - la seule raison qui les pousse à avoir cette profession dégradante et désagréable est le
    capitalisme qui force les gens à échanger le travail contre de l’argent – seule une révolution
    totalement anti-capitaliste pourra en finir avec la prostitution.
    .
    ____________________________________________
    .
    Traduit de l’anglais et simplifié par « yves » d’un article de « Zombie » du site américain Pajamas Media
    sous le titre « Occupy Oakland protests in FAVOR of child sex trafficking », le 18 Juin 2012.
    Ref :
    pjmedia.com/zombie/2012/06/18/occupy-oakland-protests-in-favor-of-child-sex-trafficking
    /?singlepage=true
    (sans les 3 w)
    .

  • Vassak:

    La Magistrate qui s’occupait de ce dossier avait une curieuse approche de la Justice…d’après le premier documentaire concernant cette affaire, cette dame voulait réconcilier les victimes aux bourreaux sans passer par « la case jugement ».
    Cette affaire est donc le résultat de l’éternelle incapacité de l’Eglise à résoudre « ces » problèmes, mais aussi d’une magistrate qui semble ne pas comprendre qu’une plainte enregistrée doit donner lieu à une investigation, et non une tentative de « conciliation ». Entreprise malhonnête s’il en est, sinon maladroite.

    « …une culture pédocriminelle qui a réussi à s’infiltrer dans nos institutions.
    Des militants politiques de l’extrême gauche libertaire… »

    La culture pédocriminelle de certains magistrats, de certains militaires, de certains élus de droite, de l’Eglise(!), de certains mitterandiens serait causée par l’extrême-gauche libertaire de Mai-68?
    C’est amusant comme certains refusent de voir le Mal quand il est dans leur propre camps, particulièrement avec toutes les affaires actuelles…Cet anonyme est-il vraiment convaincu que les lucifériens et les cagoulards pédo-nazis votent Mélenchon????

    • spitfire:

      Madame ou Monsieur Vassak, désolé de vous contrarier mais cet article est parfaitement fondé.
      ne vous en déplaise une culture pédocriminelle est bien née en 1968 dans les cerveaux brumeux des libertaires intégraux qui prônaient « l’amour libre » sans condition d’âge entre les adultes et les enfants.Un journal s’est même fait le chantre de cette idéologie:ire le passé pédophile de libération)et histoire de l’activisme pédophile
      Informez vous auprès de Serge garde auteur du « livre de la honte » et du livre « enquête sur une société qui consomme des enfants ».Il est exact que que la pédocriminalité n’existe pas que chez les libertaires, la meilleure preuve en est que dans le réseau « toro bravo » un militant libertaire et un néo nazi se cotôyaient.
      Quant aux lucifériens, il est fort à parier que leur pathologie dépasse les frontières politiques et qu’ils se rassemblent et se cooptent en fonction de leur sadisme.En résumé, les enfants sont cernés de toutes parts et seuls une petite troupe humaniste distante du monde politique se trouve en première ligne pour défendre les enfants.Exemple en belgique Marcel Versloesem emprisonné deux fois pour avoir le courage de dénoncer les réseaux pédocriminels.Madame ou Monsieur Vassak soyez prudent avant de traiter cet auteur anoyme de « facho »
      informez vous un peu plus cela vous évitera de dire des inepties.

    • tsuky:

      Bonjour Vassak,je suis l’auteur de cet écrit et je me permets de répondre à votre insulte .Ainsi le fait de dénoncer la culture pédocriminelle qui est née dans les années soixante huit et soigneusement cachée par la couardise de la quasi totalité des médias(les journalistes qui osent étudier ce problème sont soigneusement boycottés par les autres)me classerait illico dans le camp des pédo nazis satanistes et autres sectes criminelles.Vassak , je comprends votre amertume de constater qu’une certaine gauche défend les enfants comme le renard défend les poules mais cela ne vous autorise pas à dire n’importe quoi.Depuis de nombreuses années je m’efforce de sensibiliser les responsables pour défendre tous les enfants victimes et je ne me sens pas attiré du tout par un parti politique mais plus par les mouvements citoyens qui veulent changer les choses en reconstruisant une vraie justice humaniste et ferme réellement protectrice des droits des enfants.Pour en revenir à mon écrit, je vous signale que je cite les ouvrages des professionnels qui dénoncent toutes les formes d’attaques contre les enfants et que je ne cherche nullement à en excuser une.
      J’ai lu vos écrits sur le site pédopolis et vous êtes bien informé.je respecte également votre statut de victime et souhaite un débouché heureux pour votre combat.Vous faites en effet partie des humanistes qui cherchent à faire bouger les choses.Vous croyez en Mélanchon, c’est votre droit et votre choix.Je serais le premier à applaudir Mélanchon s’il parvenait à creér une nouvelle justice indépendante qui mette enfin un terme au cauchemar que vivent des légions d’enfants abandonnés au pire, pour le « plaisir » d’une armée secrète de tarés
      qui se croient au dessus des principes les plus essentiels de l’humanisme.
      je profite de cette réponse pour saluer à nouveau jacques Thomet qui plus tard figurera sur la liste des « justes », la liste de ceux qui refusent de se plier aux injonctions des assassins de la vérité.

      • Vassak:

        Nulle insulte de ma part, j’ai simplement constaté que vous focalisiez sur l’extrême-gauche libertaire pédophile sans pour autant citer les nombreux réseaux d’extrême-droite qui procèdent d’actes similaires. Ce que j’avais pris pour de la « diversion ». Car de nombreux journalistes ont cette manie de parler de pédocriminalité seulement quand ça les arrangent. Je signifie quand cela concerne leurs ennemis politiques.
        Je constate simplement qu’il y a une dérive idéologique à ne parler que d’un type de pédophilie en particulier, a fortiori de ne parler que des pédophiles d’une certaine tendance idéologique, et pas de leurs opposants.

        Moi je n’ai aucun problème avec votre lettre, je pense juste que l’intrusion de la pédocriminalité dans nos institutions(Justice/Police) est pluriséculaire, j’en veux pour preuve les écrits de Marion Sigaut, qui font état d’une intrusion des pédophiles à la Cour du Roi(!) dès 1750. C’est l’un des livre qui me font penser que les hippies pédos, aussi répugnants soient-ils, servent de fusibles à d’autres qui se cachent bien derrière des masques de tartuffes faussement intransigeants. Un peu comme dans « les ballets écarlates » de Mocky, où le bon juge de droite est en fait un pédophile de la pire espèce.

        Et je ne compte pas non plus sur la politique pour changer les choses, quand on a un siège de député-maire à perdre, on en perd sa langue.
        bonne continuation

        • tsuky:

          Vassak votre analyse sur la pédocriminalité est juste et je ne l’ai jamais contredite.Je sais pertinemment qu’il n’y a pas que dans une certaine mouvance de gauche que le viol des enfants est revendiqué au nom d’une prétendue »libération des droits de l’enfant » dans une certaine extrême droite flirtant avec le satanisme et autre psychopathie, la barbarie existe également.Je n’ai jamais dit non plus que la pédocriminalité était née en 1968 sous la pression des théoriciens de la libération sexuelle intégrale.La pédocriminalité a toujours existé et les institutions qui ont reçu les enfants ont toujours été des terrains de chasse pour les prédateurs masqués qui s’y cachent.En réalité ce qui caractérise nos sociétés c’est l’immense puissance de la loi du silence et ses nombreux relais dans tous les rouages de la société.Il suffit de se livrer à une étude de ce que vivent les vrais défenseurs des enfants pour comprendre que les humanistes sont des personnalités qui dérangent et que certains s’efforcent de neutraliser par tous les moyensIl suffit par exemple de lire le récit de Catherine Bonnet ‘l’enfance muselée » pour constater comment cette femme médecin honnête(soutenue par une pétition de 200 professionnels eux aussi poursuivis pour avoir voulu protéger les enfants) a été harcelée et discréditée dans son travail par de basses et incessantes attaques.
          Aujourd’hui Marie Christine Gryson Dejehansart, jacques Thomet et quelques autres humanistes, pour l’affaired’Outreau, ont toutes les peines du monde à faire connaître les vérités qui dérangent.Rien de nouveau sous le soleil:Les mécanismes du pouvoir sont toujours les mêmes et les organisations criminelles quelles que soient leur idéologie ou leurs intérêts utilisent les mêmes méthodes pour se protéger.

          Une chose en effet est tragique: quand on considère certaines affaires très graves comme celle de lituanie (Drasius Kedys)Voir un père au courant du viol de son enfant de quatre ans par un magistrat et constater qu’aucune instance judiciaire ni éducative ne daigne l’écouter est tout a fait révoltant.On apprend ensuite que seule une partie des citoyens(non professionnels)a réellement tenté de protéger la petite à la suite du décès de son père.On est en droit de se demander où sont les magistrats, où sont les politiques, où sont les journalistes?
          C’est un journaliste indépendant qui a donné la réponse,en France à cette question;Olivier Bonnet (site plume de presse)
          En ce qui concerne les affaires sensibles la formule est la suivante: »pouvoir+justice+médias=circulez il n’y a rien à voir!
          Olivier Bonnet est un sympathisant du front de gauche.Voyez vous vassak, je sais reconnaître les humanistes même quand ils ont des sympathies politiques.(ce qui n’est pas mon cas)

          • Vassak:

            Je sais que Mélenchon n’a rien dit…ce qui est navrant pour quelqu’un qui se veut être incorruptible. Avec la liste pléthorique des informés d’AMIDLISA, on se demande comment est-ce possible que seul Gollnisch(blog) et une obscure radio locale en aient parlé! (à ma connaissance)

            Pour ce qui est de l’affaire Kedys, ça ne m’étonne pas du tout, tout l’ancien bloc soviétique est parasité par des dizaines de réseaux, transnationaux pour certains, d’ailleurs, l’Ukraine, la Biélorussie et la Russie n’ont même pas accepté la symbolique coopération inter-polices pour ce qui concerne les réseaux pédos non-cryptés…(les salons attrape-nigauds pour leur sacrifice annuel de gugusse, voir les « Infiltrés »)

            PS: Je viens de recevoir « Le Livre de la Honte », en attendant celui de Jacques Thomet sur Outreau, affaire que je connais uniquement par Internet.

  • Vassak:

    Ce que me dérange c’est que ce soit une date en particulier qui aurait « libéré des forces obscures ». Alors que la pédérastie existait déjà depuis longtemps, entre autre chez les scouts, dans l’Eglise catholique et dans l’armée coloniale(Maroc, Indochine). Tous ces milieux qui ont marqués la jeunesse étaient-ils tenus par la gauche libertaire ou je ne sais quelle « kabale judéo-maçonnique »? Comparez donc l’importance de l’influence des pré-soixantehuitards, avec les milliers d’enfants/adolescents passés chez les scouts, l’armée, ou l’Eglise, avant d’employer le mot ineptie.

    Aussi, je ne cherche pas à minimiser l’ignominie des concepts du FLIP et autres pédos de gauche. Non plus de faire passer l’affaire du Coral pour une petite histoire sans intérêt(1% de la magistrature française était sur la liste, si je me souviens bien, outre les « artistes »).

    Concernant les lucifériens, s’ils se cooptent selon leur bestialité, ils se rencontrent bien dans des groupes d’extrême-droite, avant de se retrouver en plus petit comité.
    L’extrême-gauche a eu ses propres sectes, comme la Sokka Gakkai, qui a effectivement permis à des pédophiles mystiques de se livrer à leurs « passions ». Dans tous les cas, ces sectes se livrent des guerres de chapelles, donc peu de chances de voir une Internationale des groupes religieux pédophiles avoir lieu.
    C’est sous-estimer leurs obsessions que de croire que tous les fous se rassemblent selon leurs goûts sexuels.

    Les honnêtes gens d’extrême-droite n’ont qu’à s’occuper des pédos d’extrême-gauche, et les honnêtes gens d’extrême-gauche s’occuperont des pédos d’extrême-droite… comme ça nous arriveront peut-être à un tableau complet de la pédophilie en France. Ce sera toujours mieux que de faire remonter la bestialité à Mai-68.(même si on a tous envie de voir Jack Daniel devant un tribunal…)

    • spifire:

      C’est honnête de votre part de reconnaître qu’une certaine gauche a milité en 1968 pour la pédocriminalié libre.
      Je vois que vous connaissez le sujet et que vous connaissez l’affaire du Coral(décrite dans le livre »les voleurs d’innocence »de Patrick Meney.Il est bien évident que la pédocriminalité n’est pas née en 1968, elle a été théorisée c’est tout a fait différent.Il est exact que le nazisme et le satanisme ont un lien puisque Hitler appartenait au groupe Thulé et qu’Alexis Crowley(grand maître) prônait le refus de toute limite et de tout respect pour les droits humains.la solution ne consiste pas à ce que chaque parti politique fasse le ménage dans son propre camp.Les vieux réflexes corporatistes sont les plus forts: l’Eglise,l’Armée,l’Education, la Justice,les politiques ont une fâcheuse tendance récurrente à protéger ses déviants pour éviter le scandale.
      La solution consiste à ce que de nombreux citoyens cooptés imposent une vraie justice indépendante, très bien formée et humaniste disposant de moyens d’investigations et de sanction adaptés.
      Ce genre de justice avait déjà été demandée par Miguel Petit rapporteur de l’ONU quand des mères emprisonnées ou menacées d’emprisonnement pour avoir voulu protéger leurs enfants abusés s’étaient adresser à lui.On a constaté qu’aucun parti politique n’a repris cette idée.

      Un humaniste au courage exceptionnel, Bernard Valadon a mené pendant dix ans un combat acharné contre les réseaux pédocriminels sur le net(1995-2006, date du décès de ce premier).
      Il a lancé de nombreuses alertes à tous les politiques : personné n’a répondu.Ce qu’il a découverte est terrifiant et rejoint les analyses de Serge Garde sur les réseaux pédocriminels et leur quasi impunité(sur des centaines de plaintes déposées , seules deux ont été traitées.)

      Aujourd’hui laurent Louis reprend le même genre d’accusations et décrit le même phénomène très inquiétant.
      Reste à savoir quels sont les mouvements citoyens qui repondront à son appel.

      En conclusion, il est exact que la pédocriminalité ne peut pas seulement s’expliquer par le mouvement pro-pédocriminel de 1968, d’autres forces organisées sévissent.Néanmoins on ne peut pas accuser le texte commenté d’émaner de l’extrême droite.Je pense que votre sensibilité mélanchonnienne vous égare.Il n’y a dans ce texte aucune apologie pour le nazisme et autre idéologie psychopatique.On peut juste lui reprocher de ne pas avoir developpé le sujet.
      Il n’en reste pas moins que je pense que vous êtes sincèrement pour la défense des enfants ce qui mérite d’être salué.

  • Vassak:

    « affaire du Coral »
    j’en ai eu vent via internet(Crapouillot), cependant j’ai lu l’enquête de Bruno Fouchereau sur l’Alliance Kritpen, affaire qui dépasse l’entendement, au vu des complicités judiciaires et policières accordés aux sectateurs en question.
    Cette enquête ne citent pas directement les noms des suspects, mais les pseudonymes utilisés permettent néanmoins de remonter deux pistes, l’une conduit à un procureur(confirmé dans ses fonctions il y a peu), l’autre à un couple franco-italien aujourd’hui « refugiés » en Sardaigne…

    « Il n’en reste pas moins que je pense que vous êtes sincèrement pour la défense des enfants ce qui mérite d’être salué. »
    Cela n’est pas anodin!
    J’ai moi-même été victime d’attouchement de la part d’un militaire royaliste, photographe de l’armée, mais au vu de toutes les histoires que j’ai pu lire, je ne compte pas porter plainte, trop de chances que cela aboutisse.

  • spifire:

    c’est exact,porter plainte est un vrai parcours du combattant.la plupart des victimes de pédocriminels le savent.Je comprends votre combat très courageux.Vous êtes très bien informé.J’ai vu votre nom sur pédopolis qui est un site très bien informé qui fait contraste avec les lâchetés de la presse en général.
    Dans les affaires graves un journaliste indépendant a donné une excellente formule relative à la loi du silence institutionnel.Il s’agit d’Olivier Bonnet(site plume de presse):pouvoir+justice+médias=circulez il n’y a rien à voir.Il est à noter qu’olivier Bonnet pour l’affaire Alègre a écrit deux textes remarquables qui démolissent les mensonges des médias: »affaire Alègre france trois lave plus blanc » et « affaire Alègre, il faut sauver le gendarme Roussel ».
    Espérons que l’avenir verra cette situation évoluer positivement et que les victimes et leurs défenseurs seront enfin écoutés.

  • Vassak:

    Merci spitfire, cependant je n’ai rien fait de plus que les autres, j’ai même gardé le silence concernant mon propre agresseur durant des années. Simplement parce que j’avais honte de moi, aussi parce que ce bonhomme se baladait avec une autre de ses victimes à la vue de tous. Ca paraît incroyable mais c’est la vérité, ce militaire s’affichait dans une ville de villégiature de Charente-Maritime avec un adolescent de 15 ou 16 ans!
    J’ai pu constater qu’il entretenait des amitiés dans l’Ouest de la France, son terrain de chasse est donc probablement situé entre la Vendée et les Charentes, qui compte de nombreuses plages naturistes/échangistes. J’ai moi-même atterri par erreur sur l’une de ses plages, à cette époque(14 ans en 2002) je commençais à fumer du tabac, et je recherchais des endroits déserts pour fumer en cachette. Malheureusement, cette plage n’était pas déserte, beaucoup de détraqués(échangistes et autres, dont mon agresseur militaire-pédéraste) avaient l’habitude de se cacher dans la pinède bordant la plage. Après il est sorti de nulle part, s’est allongé à côté de moi, j’étais abasourdi, je ne comprenais pas ce comportement, il a commencé à me toucher jusqu’aux fesses, si je n’avais pas eu le réflexe de partir en courant, j’aurais probablement été sodomisé.
    Cette plage à été « réhabilitée » il y a trois ou quatre ans, les cinglés ont été priés de ne plus venir, et ils ont dû se passer le mot entre eux.

    Latifa Bennari m’a conseillé de collecter un maximum d’informations avant d’entreprendre quoi que ce soit, j’avais bien envie de contacter cet élu charentais, Bernard Reynaud, mais je ne sais pas comment où trouver son adresse e-mail.
    Ce qui m’est arrivé n’est rien en comparaison de ce qui arrive aux martyrs de certains dossiers que nous avons tous en tête, mais je compte m’assurer que ce militaire-pédéraste-journaliste soit mis à l’index. Ce qui m’intrigue chez mon agresseur, c’est qu’il soit photographe, autrement dit, il pourrai être un producteur d’images pédo.
    J’ai une sainte horreur du concept de « droit à l’oubli ».

  • Thizy Véronique:

    http://beynost.wordpress.com/2012/05/02/question-a-paul-emile-charlton-sur-gilbert-abas-sur-le-site-de-jacques-thomet/ Je n’ai que l’adresse de son site, mais je pense que Mr Thomet a son adresse mail ….

  • Vassak:

    Merci Véronique, j’ai vu qu’il était sur Twitter, je viens de m’y inscrire.

  • spifire:

    Vassak, je comprends vos souffrances.Elles sont très compréhensibles et justifiées.Etre agressé et constater que le prédateur continue tranquillement sa chasse est totalement révoltant.C’est le lot de beaucoup de victimes qui actuellement de plus en plus osent prendre la parole.Le mouvement féministe est là pour le prouver(lire assemblée générale des féministes et des lesbiennes contre l’impunité des crimes sexuels).
    Les accusations sont du même type que celles portées par les meilleurs analystes de la pédocriminalité(individuelle et en réseaux).Quand un grand pôle de justice indépendant et compétent sera formé(si toutefois les citoyens parviennent à obtenir cet outil indispensable)les enquêtes appropriées neutraliseront tous ces détraqués qui détruisent enfants et femmes dans les coulisses criminelles de nos sociétés.
    En attendant, les imposteurs patentés continuent à déverser leurs mensonges en osant dire que « le phénomène des enfants victimes est très exagéré par les médias, que les réseaux n’existent pas et que nous vivons sous la dictature d’une idéologie victimaire! »Toutes ces impostures sont connues et ne trompent que les naïfs et les sous informés.La vérité, la terrible vérité est du côté de certaines associations, de la quasi totalité des victimes qui vivent dans leur corps et dans leur esprit toutes les infâmes actes qu’ils ont subis et toutes les accusations crapuleuses dont ils sont la cible.Vassak ce qui doit vous aider c’est de penser que les plus informés disent que vous dites vrai.
    Un texte très intéressant d’une humaniste courageuse, Anne Marie Roviello taille en pièces le discours journalistique au sujet de l’affaire Dutroux:Elle appelle « novlangue » ce discours fallacieux qui a pour but de démolir la réalité des faits(trouvable sur l’observatoire citoyen belge)Seuls, comme d’habitude, une poignée de journaliste décriés par leurs confrères font une analyse rigoureuse de la logique et de la réalité des faits.

  • Vassak:

    Vous avez entièrement raison sur l’ingérence citoyenne dans les décisions de Justice, il est à noter que « Anticor » sera pas intégrée à la Comission Jospin. On peut imaginer que les risques de dérapages sont trop importants, mais ce n’est pas étonnant quand l’évocation des déviances de certains notables sont d’emblée considérées comme de la « politique de fond de cuve ».
    On aurait envie de dire : « Notables donc innocents? »

    Au sujet de cette « novlangue », j’ai pu constater que P.Bensoussan(négation d’Outreau) utilisait comme référence les écrits de Hubert Van Gijseghem. Un expert pour le moins douteux, qui a publiquement(TV) affirmé que le témoignage de Regina Louf procédait d’une thérapie de faux souvenirs induits! Alors que Regina Louf n’a jamais refoulé ou effacé ses années de souffrances. Donc nul besoin d’une thérapie « remémorative ».
    Ce même Van Gijseghem se fait le chantre de la théorie selon laquelle de tous temps les basses castes sociales auraient véhiculé des histoires sordides et mensongères sur leurs dirigeants.

    Concernant mon propre problème, j’attends les indications avisées de l’élu Bernard Reynaud, sur une éventuelle association charentaise sérieuse. Je n’ai aucune envie de perdre mon temps avec un club « philanthropique » pour dégustateurs de caviar et champagne.

  • spitfire:

    Mes compliments à Vassak qui est très informé au sujet des théories visant à décrédibiliser la paole des victimes.Je connais ces théories fumeuses.Elles le sont également par les victimes de l’inceste(étudier AIVI).
    Je ne crois pas un mot du discours de Van Gijseghem mais les pédocriminels isolés et en réseaux ne peuvent que le trouver très sympathique.J’espère que vous trouvererz du soutien auprès de l’association charentaise.

  • Simon:

    Affaire Céline : le viol et le meurtre confirmés « le Journal de Vitré
    http://www.lejournaldevitre.fr/…/affaire-celine-le-viol-et-le-meurtre-confir...
    il y a 6 jours – Affaire Céline : le viol et le meurtre confirmés … une jeune piréenne de 16 ans, retrouvée morte à Saint-Malo, le Procureur de la République de …

  • CECROPS:

    Pédocriminalité ? Le livre 15 ANS DE MAFIA vous fait découvrir un exemple de meurtres d’enfants avec des éléments de preuve que la justice n’a pas contesté. Frank CECROPS

Laisser une réponse à spitfire

Catégories
Commentaires récents
Archives