Share to Google Plus

 

22 janvier 2011

 

Pour répondre à l’un d’entre vous, je vous livre plus bas des extraits nauséabonds d’un texte célinien contre les juifs, renié par son auteur en 1957.

 

La célébration du 50e anniversaire de la mort de Céline a donc été censurée par le pouvoir (sur ordre du président Sarkozy, comme le révèle Le Monde) après la demande comminatoire de Serge Klarsfeld, président de l’Association des déportés juifs de France.

 

Cette censure est d’autant plus malvenue qu’une telle commémoration, sur le squelette de Louis-Ferdinand, eût permis justement d’ouvrir des débats sur l’antisémitisme de ce géant français de la littérature, comme le signale BHL, intellectuel d’origine juive.

 

Mais la publicité donnée à son œuvre par ce coup de ciseau va décupler les enquêtes, reportages et papiers en tous genres sur cet auteur autour du 1er juillet prochain, je vous en fiche mon billet ! Et je m’en félicite. Les ventes de ses livres vont monter en flèche à coup sûr…

 

J’ai lu tout Céline, et éprouvé devant ses écrits antisémites une répulsion proportionnelle à mon admiration fanatique pour ses autres livres, édités désormais dans la Pléiade, le fin du fin dans la littérature.

 

Céline n’a jamais collaboré avec les Allemands. Cette précision de taille doit être rappelée à tous les intervenants qui ignorent la réalité des faits. Par contre, le futur partisan de la Gauche Prolétarienne maoïste dans les débuts des années 1970, Jean-Sol Partre ( Boris Vian, une autre idole – juive – de Papy Jacques, surnommait ainsi Jean-Paul Sartre dans L’écume des jours), prêtre de l’existentialisme, jouait ses pièces de théâtre devant les Allemands sous l’occupation nazie, sans jamais prendre l’habit de résistant (à la différence de mon père), avant de faire l’apologie de Staline, le monstre de Moscou.

 

Ah, mais Céline a fui à Sigmaringen avec Pétain, Laval et consorts, me direz-vous ? Oui, mais dans son rôle de médecin, rien de plus. Lisez D’un château l’autre, un autre monument de la littérature et de l’histoire vécue, où il  moque cette équipée sauvage et décrit les horreurs de Berlin sous les bombes.

 

Exilé au Danemark pendant six ans, il y a passé près de deux ans en prison sous la menace d’une extradition en France, avant son retour en 1951.

 

Voici ce qu’il écrivait dans L’école des cadavres en 1938 :

 

« Ce sont les esprits pervers qui rendent la vie insupportable. Ils trouvent des intentions partout. Moi je me sens devenir si pervers que ça me tourne en folie raciste. Et pas qu’un petit peu ! Raciste 100 pour 100 ! autant que communiste, sans les Juifs ! À l’heure où nous sommes, dans les circonstances si tragiques, l’indifférence n’est plus de mise. Il faut choisir, il faut opter pour un genre de perversion, ça suffit plus de se dire méchant, il faut avoir une foi terrible, une intolérance atroce, y a pas beaucoup de choix, c’est l’aryenne ou la maçonnique, juive ou anti-juive. Ça va nous donner vingt ans de rigolade. Je ressens, tellement je suis drôle, des choses encore bien plus perverses. Des véritablessadismes. Je me sens très ami d’Hitler, très ami de tous les Allemands, je trouve que ce sont des frères, qu’ils ont bien raison d’être si racistes. Ça me ferait énormément de peine si jamais ils étaient battus. Je trouve que nos vrais ennemis c’est les Juifs et les francs-maçons. Que la guerre qui vient c’est la guerre des Juifs et des francs-maçons, que c’est pas du tout la nôtre. Que c’est un crime qu’on nous oblige à porter les armes contre des personnes de notre race, qui nous demandent rien, que c’est juste pour faire plaisir aux détrousseurs du ghetto. Que c’est bien la dégringolade au dernier cran de dégueulasserie. »

(…)« Les juifs, racialement, sont des monstres, des hybrides, des loupés tiraillés qui doivent disparaître. [...] Dans l’élevage humain, ce ne sont, tout bluff à part, que bâtards gangréneux, ravageurs, pourrisseurs. Le juif n’a jamais été persécuté par les aryens. Il s’est persécuté lui-même. Il est le damné des tiraillements de sa viande d’hybride. »

 

 

Voici son mea culpa de 1957 :

 

« Albert Zbinden : « Disons le mot, vous avez été antisémite. »

L.F. Céline : « Exactement. Dans la mesure où je supposais que les sémites nous poussaient dans la guerre. Sans ça je n’ai évidemment rien – je ne me trouve nulle part en conflit avec les sémites ; il n’y a pas de raison. Mais autant qu’ils constituaient une secte, comme les Templiers, ou les Jansénistes, j’étais aussi formel que Louis XIV. Il avait des raisons pour révoquer l’édit de Nantes, et Louis XV pour chasser les Jésuites… Alors voilà, n’est-ce pas : je me suis pris pour Louis XV ou pour Louis XIV, c’est évidemment une erreur profonde. Alors que je n’avais qu’à rester ce que je suis et tout simplement me taire. Là j’ai péché par orgueil, je l’avoue, par vanité, par bêtise. Je n’avais qu’à me taire… Ce sont des problèmes qui me dépassaient beaucoup. Je suis né à l’époque où on parlait encore de l’affaire Dreyfus. Tout ça c’est une vraie bêtise dont je fais les frais. »
Entretien avec Albert Zbinden, 1957

18 réponses à “Céline : un extrait de ses écrits antisémites qualifiés plus tard par lui-même de « bêtises »”

  • jose:

    A defaut d’actualites d’importances actuellement relevees sur ce blog, je me force a mettre mon petit commentaire (d’illetre sur les ecrivaints francais) qui fait « peter du feu » Jacques.

    Je ne sais qui est ce Celine si ce n’est que par « Wikipedia » qui en dit:

    - »he was born Louis-Ferdinand Destouches ».
    <Ce qui fait peut-etre dire a Jacques qu'il etait un "francais Desouche"!

    -"He often found himself working for jewellers, first, at eleven, as an errand boy, and later as a salesperson for a local goldsmith".
    <Sans nule doute ce qui fait naitre en lui la haine de ses patrons (certainement Juifs de par leurs business) qui demandent beaucoup et ne payent qu'au prorata du service rendu. (ce qui ne plait pas aux socialistes j'usqu'a ce jour).

    -"In 1912, on what Céline himself described as an act of rebellion against his parents, he joined the French army".
    <Hmmm, ce rebel me rapelle les "jeunes" des quartiers Saint Denis preferant les armes au travail civil.

    -"Céline began a three-year enlistment in the 12th Cavalry Regiment stationed in Rambouillet. At first, he was unhappy with the military, and even considered deserting".
    <Un rebelle n'est jamais content et toujours accuse les autres.

    -Near Ypres, during his attempt to deliver the message, he was wounded in his right arm. (He was not wounded in the head, contrary to a popular rumor that Céline, himself, perpetuated).
    <C'etait la guerre de 14-18, Celine en bon francais "fabulait a son profit"!

    -"In March 1915 he was sent to London to work in the passport office run by the French Government. While in London, he was married to Suzanne Nebout and divorced one year later".
    <Le rebelle se rebelle contre sa femme parcequ'elle ne comble pas ses carrences personneles.

    -"In 1916 Céline set out for Africa as a representative for the Sangha-Oubanghui company. He was sent to the Cameroons and returned in 1917. Nothing is known of this trip, except that it was unsuccessful. Afterward, Céline went back to France and worked for the Rockefeller Foundation". <Hmmm le voila qui accepte encore l'argent de Juifs!

    -"In June 1919 he went to Bordeaux and completed the second part of his baccalauréat. Céline, through his work with the Institute, had come into contact, and good standing, with Monsieur Follet, the director of the medical school in Rennes. On August 11, 1919 Céline married Follet's daughter Édith Follet".
    <Hmm il epouse la fille de celui qui doit juger ses competances pour lui delivrer un diplome! Tres conveniant!

    -"In 1925 Céline suddenly left his family, for good. Under the newly founded League of Nations he traveled to Switzerland, England, the Cameroons, Canada, the United States, and Cuba".
    <Ce rebelle se cherche a travers les autres qu'il quitte des que ces autres ne comblent pas ses fantaisies ne faisant pas de lui un homme heureux et comble a travers les autres!

    -"He was sent to Detroit, to the Ford factory, to study the conditions of the workers. What he found disgusted him".
    <Toujours rebelle et toujours negatif mais…

    -"Once back in France, Céline published articles praising Henry Ford's methods".
    <Hmmm, disfonction mentale ou hypocrisie precuseur aux journalistes d'aujourd'hui?

    Wikipedia continue avec sa vie literaire et ses awards, suivi de son exile apres la liberation en 1945 pour se soustraire aux tribuneaux francais punissants les cooperateurs des Nazis en france.

    A vous, chers lecteurs du blog de Jacques, de vous familiariser avec Celine "le fenomene de l'intelligence literaire francaise" ou "l'auteur cameleon" ou Celine "l'homme hypocrite qui change sa chemise d'apres ou vient le vent" comme le font vos politicards et journalistes d'aujourd'hui.
    Si votre Louis-Ferdinand Destouches (alias Celine "Desouche") a ecrit bien des mots et phrases qui font vibrer vos neuront a la gloire passee d'une france qui n'est plus, cela vous est libre mais please n'en faite pas tout un plat rechauffe qui n'interresse que les francais qui cherchent dans le lointain passe leurs identitee nationale perdu et vendue. Comme disaient mes grands parents: "de notre temps…"! (Ils avaient raison et j''etais con).

    Je me moque que Celine soit ou ne soit pas reconnu par vos politicards Bling-bling tout comme le sont les "Ingrid Bete-en-court et autres farfelus sans merites qui servent de publicite aux Bling-bling politicards hypocrites".

    JE NE SUIS PAS FRANCAIS ET FIERT DE NE PAS L'ETRE!

    Bonsoir a tous, chez moi c'est la fete avec mes amis francais malgre que TV5Monde n'aie pas dit un mot sur l'elimination de tous les joueurs francais de l'open d'Australie alors qu'elle n'a pas manquee d'insister sur l'elimination des joueurs non-francais.
    Hmmm qu'atendre de mieux de vos merdias!

  • Fabio:

    Et voila, Merci a José d’avoir fait la premiere recherche approfondie et exacte sur le vrai Celine, honnete savant francais qui surfait au frais du contribuable francais dans le beau monde de la Societé des Nations pour ensuite mieux cracher dans leur soupe.

    Quel genie, quel visionnaire du monde contemporain! « Le-deuxieme-grand-ecrivain-de-la-langue-francaise »!!!!!!!

    Le pauvre Celine, genie incompris et naive, dont l’innocente « petite betise » d’inciter au nettoyage ethnique a mis encore de l’huile sur le feu. Beau resultat: une atroce guerre en Europe, des millions incinerés dans les chambres, l’Allemagne detruite, toute l’Europe de l’Est soumise a Stalin, et cerise sur le gateau, un nouveau conflit dans le Moyen Orient.

    Et si au lieu d’ecrire des beaux tractes emporté-par-lune-vive-emotion il avait demandé aux anglais et francais d’alleger un peu la dette allemande?

    Il parait que les mots « responsabilité » et « bon sens » n’ont jamais ete dans le dictionnaire de ce grand connaisseur des mots, originaire de ce grand pays de cul-ture ou l’on maitrise les mots tellement bien.

    Dommage que dans ce grand entretien on ne lui ait pas demandé ce qu’il pensait de l’antisemitisme des arabes et de leur declaration unanime et unilaterale de guerre a la creation d’Israel, guerre qui a declenché le deplacement massive des Palestienens et source du terrorisme d’aujourd’hui. Une autre « betise », n’est-ce pas?

    Je suppose que les « betises » de Celine ont trouvé un bon echo dans le monde arabe et dans la gooche contemporaine! S’il etait vivant Ahmadinejad serait ravi de l’inviter en honneur dans ses « Conferences Internationales sur la Shoah ». Et il aurait droit a une colonne d’opinion « libre » dans le Diplo, The Guardian et Democracy Now.

    Ah les « betises » des intellectuels francais!

  • Maurice:

    Celine a toujours fait dans l’excés , c’est bien connu et c’était sa spécialité. Dés 1940 , alors qu’il était souhaité et espéré dans les milieux littéraires de la collaboration , il se livrait à des critiques de Hitler aussi excessives et dangereuses que celles qu’il cométaient auparavant sur les juifs . De plus on peut recadrer ces propos dans le contexte de l’époque ou la gauche au pouvoir , avec les excés du Front Populaire et aprés avoir proclamé son pacifisme , refusé de réarmer le pays appelle d’un coup en 1938 à la guerre contre l’Allemagne . A noter ausi un afflux d’immigration d’Europe Centrale avec une grande majorité de juifs fortement politisés à gauche quand ce n’était pas l’extréme-gauche .Celine à l’époque et même aprés était resté pacifiste , alors que ce que l’on appelerait aujourd’hui l’extréme droite était resté fermement anti-allemande et n’a basculé dans la collaboration (une partie seulement , les autres dans la résistance)qu’aprés la défaite . Rappelons , comme l’a fait récemment Jose , que l’essentiel des Français ont fait de l’attentisme et que Pétain était trés applaudi en Avril 44 par les mêmes qui devaient applaudir de Gaulle 3 mois plus tard . Souvenirs personnels , sortant d’un milieu gaulliste et militaire , je me souviens enfant des nombreuses plaisanteries sur les juifs , nombreux dans les bureaux de la France Libre à Londres , rares dans les unités combattantes . Le climat politique et litéraire de la France n’avait rien à voir avec celui de notre époque . De plus , si l’antisémitisme des français est fréquemment dénoncé , le nombre de juifs vivant en France et d’Israéliens ayant la double nationalité (franco-israélienne) vient en contradiction avec cette dénonciation à moins d’un masochisme certain . Pour en revenir à Klarsfeld , un fait à noter , critique permanente de la France alors qu’il a acqui cette nationalité volontairement , son fis encore plus critique et titulaire de la double nationalité , antimilitariste en France et volontaire dans l’armée Israélienne , un français dont on pourrait aisément se passer .

  • SD:

    Céline : Le lire et le célébrer sont deux choses différentes.
    A propos des « regrets » de Céline, dont la pensée est également très proche du communisme, d’où son succès à gauche je suppose, j’avais lu dans le Monde des lettres, il y a un certain temps lorsque je m’intéressais encore à la littérature, le témoignage d’un de ses amis à la fin de sa vie qui avait déjeuné avec lui. Et, le vin aidant, Céline s’était épanché, ce qui avait permis à son ami d’écrivain de constater qu’il était d’un antisémitisme toujours aussi virulent et meurtrier.
    L’antisémitisme : tous les antisémites n’ont pas voulu la destruction des juifs. Chateaubriand n’a jamais demandé qu’on les massacre tous. Céline a soutenu quelqu’un dont c’était précisément le but.
    Bernanos disait d’ailleurs que Hitler avait sali l’antisémitisme
    J’ai lu 30 pages de « D’un château l’autre », et cela m’a dégoûté de Céline. Sur la guerre, je préfère Cendrars ou Malaparte.
    Céline était pacifiste, il est donc logique qu’il rencontre un certain écho à gauche. il y a eu d’autres auteurs antisémites d’extrême droite de la même époque qui écrivaient très bien, mais ils étaient anticommunistes viscéraux et pas pacifiste pour un sou : personne ne pensera jamais à leur accorder des célébrations nationales. De toute façon, le talent artistique n’excuse pas tout.

    Ce qui par contre me dégoûte, c’est que des gens qui ont soutenu le communisme et le massacre d’une centaine de millions de personnes soient toujours encensés et célébrés comme si de rien n’était. Jean Lacouture par exemple et dans d’autres avec lui. Comme si le communisme était excusable au nom de la générosité.

    Enfin, aujourd’hui le monde musulman est très largement antisémite, ce qui ne pose de problèmes à personne. À croire que l’antisémitisme est illégal que lorsque il est pratiqué par des nazis ou des catholiques

  • SD:

    sur une autre polémique :

    Mediapart, ou la nuit des longs ragots et autre Reductio Ad Hitlerum plénelienne lCl, Mediapart du trostko-fasciste Edwy Plenel est devenu le site de collusion des extrêmes, où un prétendu antisionisme qui n’a de politique que le nom, sombre, chaque fois, dans les thèses complotistes, apanage des Antisémites de tout poil depuis le Bréviaire de la Haine (Léon Poliakov) : cette fois, nouvelle inversion des causalités diaboliques, si le CRIF se réjouit, alors, dans l’ombre le CRIF aurait « donc, sûrement… » agi pour que la tribune discriminatoire passe à la trappe.

    Gad

    Non, le Crif n’a pas censuré Stéphane Hessel

    Par Raphaël Enthoven, publié le 21/01/2011 à 12:02

    http://www.lexpress.fr/culture/livre/non-le-crif-n-a-pas-censure-stephane-hessel_954636.html

    Non, le Crif n’a pas censuré Stéphane Hessel

    Jane Birkin, Dan Franck et Stéphane Hessel, lors d’une manifestion contre la politique française en matière d’immigration, en septembre dernier.

    AFP
    Une réunion sur Israël avec Stéphane Hessel aurait été annulée sous la pression du Conseil représentatif des institutions juives de France. Faux, s’indigne Raphaël Enthoven, philosophe et chroniqueur à L’Express.

    « Effarante censure », « terrible atteinte à la liberté d’expression », « indignation », « déshonneur », « démission »!… On ne compte plus les injures et les anathèmes qui pleuvent sur la tête de la directrice de l’Ecole normale supérieure, Monique Canto-Sperber, depuis l’annulation d’une « conférence-débat » qui devait se tenir sur Israël, dans les murs de l’Ecole, autour de Stéphane Hessel. Or, l’honnêteté commande d’apporter quelques précisions à ce sujet.

    Comme le rappelle un communiqué de la direction, les organisateurs de ce « colloque »n’ont pas dit toute la vérité: c’est, au départ, pour une « discussion entre Stéphane Hessel et quelques normaliens » – et non pour une réunion publique relayée, entre autres, par une organisation pro-palestinienne – que la salle a été officiellement réservée. Si l’on excepte les raisons de sécurité, un tel mensonge est en lui-même un motif suffisant d’annulation. Mais le problème n’est pas là.

    Dans une tribune récemment parue dans Libération, sept professeurs de l’Ecole normale expliquent que c’est « à la demande » du CRIF, sous son « diktat », que la réunion a été annulée, ce qui est grotesque et, pour tout dire, un peu pestilentiel. Certes, le CRIF a cru bon, dans un communiqué de son président, Richard Prasquier, de se réjouir de l’annulation d’un « scandaleux colloque » qui, selon lui, était en réalité destiné à soutenir le « boycott des produits israéliens ». Mais à aucun moment, le CRIF n’a revendiqué le moindre rôle dans une telle décision. Rien n’autorise à établir – comme le font sans vergogne les signataires de la tribune et le site Mediapart – la moindre influence du CRIF sur la décision de la directrice de l’ENS. Qu’importe. Le CRIF s’en réjouit? Donc, il en est l’instigateur! CQFD. Quand il s’agit des juifs, on ne croit plus au hasard. Les coïncidences sont toujours des collusions.

    Enfin, le plus important: ce « débat » n’avait de « débat » que le nom. Qu’on en juge par ses participants: Stéphane Hessel, Gisèle Halimi, Leïla Chahid, Nurith Peled… Tous défendent – comme c’est leur droit – des positions quasiment identiques sur le conflit israélo-palestinien. Si censure il y a, elle est uniquement dans l’absence de contradiction à la tribune d’un « débat », dans l’absence d’altérité à la tribune d’une « rencontre ». Jusqu’à nouvel ordre, l’ENS n’est pas la Mutualité, mais un lieu d’échanges, de confrontations, d’ouverture, bref, de débat. La réunion du 18 janvier n’y avait pas plus sa place qu’un meeting en faveur du « Grand Israël », lequel eût été annulé de la même manière et – à juste titre – dans l’indifférence générale.

    http://www.aschkel.info/article-euro-palestine-et-plenel-mentent-le-crif-n-a-jamais-censure-hessel-65578243.html

  • jose:

    Tous ceux qui choisissent le « cote perdant » cherchent a se disculper en disant avec nonchalence: « Je me suis trompe, c’etait une betise! »
    Hmmm, petite betise, trois petits tours et tout s’en va dans l’oubli du pardon.

    « Ah, mais Céline a fui à Sigmaringen avec Pétain, Laval et consorts, me direz-vous ? Oui, mais dans son rôle de médecin, rien de plus ».
    Combien d’autres medecins RACISTES ou ANTISEMITES (Nazis ou dernierement au Kosovo) ne disent-ils pas « Je me suis trompe, c’etait une betise »!

    La plume de Celine (Desouchien) est tres « legere » (sans poids) dont le seul fond est son orgueuil bidochonne tissee par sa haine pour tous ceux qui lui sont superieur. Cela ne lui restait pas beaucoup de monde a aimer.
    Les Anglais ont un « William Shakespeare » ou un « Sir Winston Leonard Spencer-Churchill ». Mon choix est bien facile a faire aussi bien pour « l’homme que pour l’ecrivain ».

  • @jose
    De quoi parles-tu puisque tu avoues ne pas avoir lu Céline et l’immensité de son oeuvre, ce qui me chagrine, sinon me choque quand je te vois le dénigrer a priori ?
    Une plume « légère », dis-tu ? A l’évidence, tu ne connais pas la richesse de ses écrits. Donc, lis-le avant de le pourfendre en sarcasmes après ta seule lecture rapide de Wikipedia, que tu interpètes à ta façon sans aucune connaissance de la vie de cet homme, qui a soigné les pauvres sans jamais se faire payer.
    C’est trop facile, mon ami jose!
    J’avais clos le débat, mais si tu veux le reprendre, on y va…
    Et ne me compare pas Churchill avec Céline! Qui lit l’ex-Premier ministre, et qui lit Céline ?

  • @jose
    Toi l’amateur de Shakespeare, as-tu lu Le Marchand de Venise, dont l’autre titre anglais est le Juif de Venise ? Shylock l’usurier, il faut le retirer des écrits de William, à te suivre …

  • Fabio:

    Desolé les gars, mais je crois que c’est tres facile de liquider le debat sans jamais faire une reflexion sur la question de la responsabilité.

    Certes il y a des antisemites et antisemites. Meme Mussolini, qui avait une culture politique et humaniste plus evoluée que Hitler, a ete degouté avec Mein Kampf, et il aurait ete egalement degouté de lire les appels au nettoyage ethnique de Celine.

    Mais le fait est que le monde entier n’a rien fait pour eviter l’inexorabilité de la solution finale.

    Le probleme est cher amis, que l’antisemitisme etait en plein essor depuis le debut du siecle. Il y avait la « Pogromisation » de l’Europe de l’Est et du monde arabe. Il fallait etre trop con, ou totalement aveugle, apres la Kristallnacht pour ne pas savoir quelle direction allaient prendre les evenements. Et au milieux de tout cela il y avait des forcenés comme Celine qui jouissaient de mettre l’huile dans le feu avec quelques « betises ».

    Il y avait pourtant quelques solutions pour le probleme: la plus simple et efficace aurait ete d’alleger les paiements de l’Allemagne et soutenir les democrates a droite et gauche, qui ont ete quand meme majoritaires dans les elections de 1932. Personne, meme pas Churchill, ne l’a fait.

    Une autre solution, plus difficile certes, aurait ete de creer une « societé » de pays volontaires pour accueillir les pauvres ames qui demandaient en masse de s’exiler, et dont on refusait toute possibilité de survie. Personne ne l’a fait non plus.

    Ces migrations en masse reveilliaent certes le fantasme du « judeo-bolchevisme », mais, comme on a montré dans les discussions precedents avec SD, les juifs bolcheviques etaient minoritaires, et ensuite ils ont ete persecutés par les bolcheviques eux meme et puis Stalin. Le seul pays qui a recu un afflux considerable de juifs, a leur honneur, a ete les US, et qu’on sache les US ne se sont pas bolchevisés par la suite.

    Le seul recours rationale etait donc de soutenir le Sionisme et laisser ces pauvres gens s’installer dans l’endroit ou ils appartenaient historiquement. Mais on connait bien quels etaient les rapports speciales et la sympathie de la dirigence musulmane et arabe envers Hitler.

    L’Europe n’a rien faire pour eviter cette catastrophe honteuse, et pire, elle es assez habile aujourd’hui pour deplacer la responsabilité historique de la Shoah seulement sur l’Allemagne, comme si les Pogroms, expulsions, et incitations au nettoyage ethnique n’etaient pas une constante historique de l’Europe, ou sur Israel, ce « petit pays de merde » qui « refait l’holocauste avec les palestiniens », et dont on appele a delegimiser son existence pour mieux preparer une nouvelle « solution finale », cette fois avec le Hamas et Hezbollah equipées avec des armes de destruction massive dont Hitler meme aurait ete scandalisé. Cela c’est, n’en nous deplaise de l’antisemitisme, et cela montre que peu de choses ont changé.

    Entretemps, kamarades, continuons a celebrer Celine!

  • Fabio:

    Et voila ce que je trouve dans El Tiempo juste apres avoir posté mon commentaire precedent!

    —-

    Irán estaría interesado en transferir el conflicto del Medio Oriente a esta región del continente.

    Para esto, según el reporte de la embajada de Estados Unidos en Brasil, el presidente Mahmud Ahmadi-Nejad acude a Venezuela como la puerta de entrada para crear un bloque anti-estadounidense al cual también entraron Bolivia, Ecuador.
    La comunicación, hecha pública por WikiLeaks, cuenta que el vicecanciller iraní Ali Reza Sheikh Attar visitó Brasilia a mediados de marzo del 2008 para buscar presionar a Brasil a unirse al bloque.
    Según el cable diplomático estadounidense (inglés), el senador Heráclito Fortes, presidente del Comité de Relaciones Exteriores y Defensa Nacional y quien hace parte del bloque opositor en Brasil, ve con serias preocupaciones la apertura de Irán en la región.
    Él, así como un grupo de legisladores brasileros, denuncian un esfuerzo por parte del presidente de Irán de aprovechar las debilidades de América Latina para promover un movimiento anti-estadounidense y al mismo tiempo acusa al gobierno iraní de estar tratando de provocar disturbios en estos países.
    Dentro de esos esfuerzos por provocar disturbios, insinúa Fortes, puede estar el hecho que las Farc tengan uranio en su poder, como quedó evidenciado a principios de marzo de 2008, cuando las autoridades colombianas encontraron uranio en un campamento del grupo guerrillero.

  • Maurice:

    De toutes façons, qui lit encore Céline en France à part quelques nostalgiques de la bonne littérature et d’ici 30 ans la France sera une république Islamique . Le combat mené par certain , comme Klarsfeld , culpabilisant les Européens fiers leur race aura eu un résultat certain . Les peuples qui ont honte de leur passé ou qui sont incapable de l’assumer sont condamné au profit d’autres plus dynamiques , plus prolifiques . L’Europe s’est suicidé avec ses guerres civiles et avec les doutes sur son histoire .

  • yves:

    @Fabio & All:

    Sunday, July 18, 2010
    Venezuela: Syria Strengthens an Alliance Against Israel in Latin America

    « The Syrian community in the country is deeply committed to the revolutionary struggle
    and is the protagonist of the Bolivarian Revolution » … « We need to unite with the Arab
    people. Bashar has contributed to this. We have common enemies: the genocidal state
    of Israel and the U.S. empire. We have the same goals: to lead a socialist revolution,
     » the Venezuelan President, Hugo Chavez Frias, said on Sunday (27/06/2010) at the
    Palace of Miraflores.

    Chavez is « an Arab leader » and is « in the heart of the Arab world », President Assad said
    among applauses during his speech in front of hundreds of enthusiastic guests. « We are
    not flattering; it’s the truth. We see his position on Gaza, we see the historical position of
    Venezuela, » the Syrian president added.

    Report:

    The Syrian President, Bashar Assad, visited Caracas last weekend, before heading to
    Brazil and Argentina, on a tour of political and economic character that also included Cuba.
    This tour was essentially of political content, aimed at building an anti-Israeli alliance with
    the so-called « Bolivarian axis » and two of the most solid supporters of Syria in
    Latin America:
    the intermediary President Hugo Chavez and his colleagues Lula da Silva and Cristina Fernandez.
    It is interesting how, in all of these countries, except Cuba, there is a large colony of
    Syrian origin (in Argentina they even put Menem as a tenant of the Casa Rosada).

    The Syrian leader has also received the full backing of the Venezuelan president to regain
    the Golan Heights from Israel, suggesting that Venezuela would provide every means at its
    disposal to achieve this goal. Assad and Chavez are committed to supporting all of Iran’s
    initiatives, both those designed to circumvent the sanctions adopted by the UN over its
    nuclear program (and later compounded by those adopted by the United States and the
    European Union), and those designed to harass Israel before the international public opinion;
    for example, by sending successive so-called « humanitarian fleet » to the Gaza Strip.

    In their proclamations to forge this new alliance, the two presidents have self-identified as
    « the axis of the brave », as opposed to the « axis of evil » coined by former U.S. President
    George W. Bush. Indeed, although President Obama does not use that term – which
    originally referred to Iran, Syria, Cuba, and North Korea, and subsequently amended, –
    this has not eased the pressure on whom the United States considers sources of terrorist
    activities or necessary cooperators, under which Tehran and Damascus are still classified.

    In the same political line, Bashar Assad has also reaffirmed with Raul Castro their support
    for Syrian claims, coupled with those of the Palestinian people. Although the statements
    condemning Israel have not been as raucous in Havana as they have been in Caracas, the
    international attempt to marginalize Israel is the same. Moreover, the political identification
    of the three leaders – Chavez, Castro, and Assad – albeit through different procedures,
    practically agree.

    To complete the agenda, the tour also has an economic and commercial component,
    although of much smaller scale than that of the political section. There are several agreements
    being signed to promote bilateral trade, on top of investments in strategic sectors. It is
    particularly important to build a refinery in Syria, in which 33% of the capital would be
    Venezuelan, and the remaining 67% would be Syrian, Iranian and Malaysian.
    The technology will be provided entirely by Caracas. This enhanced relationship will also
    require expanding the regular air links. The Caracas-Tehran mysterious flight that connects
    the two capitals every week, with a load that has aroused many suspicions according to
    the secret services of several countries, could include a stopover in Damascus.
    However, encouraging tourism may not be the main objective of this action.

    Bilateral Agreements:

    The Ministers of Agriculture from Venezuela and Syria will produce and distribute olive
    oil and cotton together. The agreement between the two countries was announced on
    Saturday night (6/26/2010) in a ceremony held in the Miraflores presidential palace, after
    a long working meeting between the presidents of Venezuela, Hugo Chávez, and Syria,
    Bashar Al Assad, on his visit to Caracas.

    All in all, the Venezuelan President, Hugo Chavez, offered to the member countries of the
    Bolivarian Alternative for the Peoples of Our America (ALBA), to include Syria as an
    observer country of the forthcoming summit of the group. « Although it is something I first
    consult with the other dignitaries of the member states, I do not think there any objection
    to achieve it, » Chavez said.

    Other Declarations:

    « Long live Syria! We had a wonderful family time with the Syrian community. I feel like
    a son of Syria, and you should all feel like children of Venezuela. Jose Marti, the
    Cuban national hero, said: Homeland is Humanity « , emphasized President Chávez.

    The president saw this visit and the signing of agreements as highly strategic, « in order
    to strengthen the integration of our peoples. »

    « Capitalism is the greatest enemy of the people. Only with socialism we will be free.
    We must work hard to consolidate the new pluriplural world, and rid the world from the
    clutches of imperialism « , he confirmed.

    Translated from Bnai Brith Venezuela
    Source: http://www.bnaibrith.org.ve/noticias.php?idcat=3&tipo=12
    Posted by Joan S. at 4:22 PM 0 comments
    Labels: Syria, Venezuela

  • jose:

    @ Jacques
    Il y a deux facons de s’instruire sur ce que l’on ne connais pas.
    Une facon (celle que je choisi) est de me referer a des informations neutres qui disent tel quel le bien et le mauvais, le beau et l’odieux.
    Pratiquement tous les ecrits sur Internet montrent Celine (l’homme) mauvais si pas odieux et Celine (l’ecrivain) un auteur revolutionaire par son style du peuple de quartier qui surprend par son arrogance mechante. (tres prisee par les francais).
    L’autre facon (celle des francais a travers leurs me-r-dias) est de boire comme du petit lait que le bon cote tant qu’il est francais dont ils ont une « admiration fanatique » Exemples: Celine, Napoleon, etc… !
    Les uns cherchent la connaissance, les autres cherchent un « hero » de leur sang pour se valider.
    Mao est concidere comme un hero par les Chinois de Pekin et comme un grand criminel par ceux de Formose. Napoleon un hero pour les francais et un criminel par pratiquement tous les autres.
    Chavez un hero pour les gooochistes et les Islamistes, un criminel pour les autres comme l’est Bin Laden ou les FARC.
    Etc…
    Je m’en fiche completement que la france fasse un hero de Celine, Napoleon ou meme du Diable.

    Ne connaissant pas Celine, je n’avais pas l’intention d’y mettre mon petit grain de sel mais:
    « Jacques ecrit le 21 janvier 2011
    A quoi sert ce nouveau site, si vous ne réagissez pas à ce scandale sans précédent de l’affaire Céline ? Que vous soyez pour ou contre, peu importe, au contraire. »
    Apres avoir consulter l’Internet, j’ai donc repondu a ta demande de participation.
    Hmmm, j’aurais mieux fait de me « censurer a la mode francaise ».

    Les gout et les couleurs ne se discutent pas!

    Je clos la mes commentaires sur Celine (hero ou vilain) car il y bien plus important dans l’actualite d’aujourd’hui.

  • Fabio:

    La blague du siecle: « The technology will be provided entirely by Caracas. »

    Ils sont incapables de generer electricité a Caracas, alors comment vont-ils construire des refineries en Syrie? LOL. Esperons que les Syriens soient plus un peu plus competents pour cultiver le huile d’olive dans ce grand echange commerciel LOL.

    « Capitalism is the greatest enemy of the people. Only with socialism we will be free. » Dis-donc, ca rappele du grand Hitler, en plus quelle coincidence qu’on parle aussi du « Etat genocide d’Israel ».

  • unadmirateurdecéline:

    « Céline n’a jamais collaboré avec les Allemands. Cette précision de taille doit être rappelée à tous les intervenants qui ignorent la réalité des faits.  »

    Quelles mensonges pathétiques. Outre que ses pamphlets ne sont pas que le reflet d’une idéologie bouffonne mais de véritables appels au meutre et à l’extermination, des pamphlets que la censure et la pénurie de papiers n’ont pas empêché d’être rééditées sous l’occupation; outre que Céline a critiqué Pétain pour sa trop grande « clémence » vis-à-vis des juifs; Céline a utilisé des journaux collaborationnistes pour dénoncre Desnos, ou des confrères médecins ( docteur Howyan, Mackiewicz…). Dès 1940 il invoque les « nouvelles lois en vigueur » pour faire révoquer un médecin « nègre Haïtien » dont il convoite le poste.
    Je vous conseille de jeter un oeil à la correspondance de Céline avec Lucien Combelle, Alphonse de Châteaubriant, Fernand de Brinon.
    Céline était antisémite, collabo et opportuniste jusqu’au bout des ongles. Il a participé à la collaboration et n a tiré profité. Tant pis si je choque votre précieuse sensibilité de boyfan transi, ce sont les FAITS et non les mensonges que votre idôlatrie attardée vous fait réciter comme un petit chien.

    • Jacques Thomet:

      Vous ne me choquez pas hormis quelques adjectifs inutiles. Je vais vérifier ces éléments.

    • Jacques Thomet:

      Pour Robert Desnos, écrivain mort en déportation, vous faites une grave erreur. Céline n’y est pour rien. Marie-Claire Dumas, présidente de l’Association des Amis de Robert Desnos, a reconnu que Céline n’est en rien à l’origine de son arrestation.

    • Jacques Thomet:

      Vous ne faites que citer le pavé anti-célinien et partisan de Taguieff-Duraffour, auteurs du mensonge sur Desnos.
      Je reprendrai le débat quand vous serez sorti de votre courageux anonymat.

Laisser une réponse à unadmirateurdecéline

Catégories
Commentaires récents
Archives