Share to Google Plus

23 décembre 2010

(Copyright Jacques Thomet – 2010) 

Aujourd’hui le tyran est une hydre à deux faces. 

La gauche et la droite partagent le festin, 

A la Chambre, au Sénat, mais surtout loin des masses, 

Ils ont tué le pays mais s’en lavent les mains. 

 

Dans sa soif de pouvoir, le nouveau Bonaparte 

Recourt à l’apostat pour retarder sa perte. 

Il débauche à gauche et embauche, brouillant les cartes, 

Puisque pour l’OTAN [1]Paris devient ville ouverte. 

 

L’arête de son nez, coupante, un vrai rasoir, 

Aiguisa le ciseau qu’il promit de brandir. 

Elle n’est que mollesse, de Louis XVI la poire, 

Que l’imposteur s’en va cueillir, pour se dédire 

 

Des dindons de la farce, qu’il a mise en musique, 

Acclamé par l’armée des requins de sa claque. 

(Aux idées il préfère des cris hystériques.) 

Je n’ai pas dit d’un claque, quand plutôt il les plaque, 

 

Ces votants qui ont cru, étrangers à sa ruse, 

Leur candidat, du passé, faire table rase. 

Dans le noir de leur vie, à la place des muses, 

Les nantis tissent une toile qui nous écrase. 

 

Ma harangue mourrait, si les gens de la Haute 

Etaient seuls à plonger l’ardoise dans le rouge. 

Avec les trente-cinq heures[2] vint la grande faute. 

La loi « de progrès » empêche que rien ne bouge, 

 

Sauf l’attrait du facile, du lendemain factice, 

Qu’une fan du Grand soir, sous couvert d’une rose, 

A voulu transformer en un vain bénéfice 

Sans voir que son décret empêchait qu’elle éclose. 

 

Fille à papa[3], mais sans rien des saintes nitouches, 

Son manque d’attrait n’empêche qu’on ne résiste 

A sa cuiller d’argent devenue une louche 

Pour nous plonger tous dans le bouillon communiste, 

 

Sans le nom mais avec tous ses succédanés. 

Comment baptisez-vous un régime où l’effort 

Est l’ennemi du bien chez tous les assistés ? 

Pour ces nourris logés, le statu quo est d’or. 



[1] Nicola Sarkozy a annoncé le 13 mars 2009 le retour de la France dans le commandement militaire intégré de l’OTAN, dont elle était sortie en 1966 à l’initiative du président Charles de Gaulle.

 

[3] Martine Aubry est la fille de Jacques Delors, ex-ministre et ancien président de la Commission européenne

5 réponses à “ADIEU MA MONTBELIARDE ! par Jacques Thomet (page 3)”

  • marie:

    Bien vu et bien écrit , merci.

  • lebebfrance:

    Hors sujet :

    Un joyeux Noel et de bonnes fètes à Papi Jacques et ses proches ainsi

    qu’à vous tous intervenants de ce blog.

    FELIZ FIESTAS DE NAVIDAD EN EL AMOR Y LA PAZ Y FELIZ AÑO 2011.

  • jose:

    Comme Marie, je ne peux que dire « bien vu et bien ecrit » mais voila, je ne suis pas mais alors pas du tout un « fan » de la poesie dont je ne comprend pas la melodie. Bravo quand meme Jacques.

  • jose:

    @ Jacques Thomet,
    Sans relation a ton article.
    Les Venezueliens se rebellent devant la dictature criminelle de Chavez.
    Trop c’est trop.
    Les etudiants se revoltent et l’armee Chavistas les tues.
    Les etudiants marchent pacifiquement devant l’AN et se font tabasser par les gangs du parti de Chavez protege par la police de Chavez.
    Ces memes gangs de Chavez trucident les opposants et jamais ne sont poursuivi par la justice.
    Les opposants politiques recemment elus par le peuple sont condamnes a 19 ans de prisons pour psoeudo meutres sous seules declarations verbales « temoins chavistas » et juges (sans avocats) par les juges appointes par Chavez.
    Trop c’est trop et il me semble que le peuple Venezueliens en viendra bientot aux confrontations armees contre la dictature dure de Chavez qui en devient pleinement criminelle a la mode de Hitler ou de Staline.
    Avant de voir des miliers d’inocents « executes » par Chavez (comme le fit Castro sans aucune remarque de l’Europe), que fera Sarkophage (lui meme declare ami de Chavez) ou de l’Europe qui a toujours tourne leurs regards en dehors des abus les plus criminels de Chavez dont son appuis aux FARC dont l’Europe concidere comme teroristes alors que cette meme Europe leurs donne tapis rouge chez eux.

  • SD:

    la France est en réalité dans l’OTAN depuis des accords secrets signés par de Gaulle, puis par Giscard, maintenus sous Mitterrand. Nicolas Sarkozy n’a fait que signer les deux chapitres qui manquaient sur la vingtaine que comporte le traité de l’Atlantique nord, qui eux étaient déjà signés bien avant. Les accords secrets ce n’est pas très démocratique, mais c’est très français.
    Malheureux peuple vénézuélien opprimé par les gauchistes et les islamistes, et par les gouvernements et les médias occidentaux
    Joyeux Noël à toutes et à tous !

Laisser un commentaire

Catégories
Archives