Share to Google Plus

  (copyright Jacques Thomet - 2010)     

       Qui sait si le moment de boucler leurs valises 

        N’est pas venu. Au président, le procureur 

        Dira qu’à Karachi [1]il compta pour du beurre, 

        Ou le mettra en détention sur la banquise. 

         

        Un tel exil, frappé du sceau écologique, 

        Permettrait, comme pénitence, à ce duo, 

De voir qu’on peut vivre sans entasser des briques, 

Mais en aidant le monde à compter les manchots. 

         

        Pour épargner les coups de chaleur à l’espace, 

        Que les juges envoient la délinquance en col blanc 

        Congeler et fournir de nouveaux blocs de glace 

        En Arctique. Le temps rafraîchira, comme avant. 

 

Si l’on est décidé à sauver la planète, 

Pourquoi ne pas lancer un bagne atmosphérique ? 

Ils seront des millions à payer là leurs dettes, 

Grâce à la confection d’icebergs électriques. 

 

Viendront-ils, les comités de salut public,  

Pour enfin nettoyer les écuries d’Augias ? 

C’est trop tard, je m’en vais, traitez-moi donc d’inique, 

Mais ma France se noie. Qui veut boire la tasse ? 

 

Oui, je te quitte, pour éviter ces flots de haine, 

Qu’engendre le nouveau  Napoléon, l’infime. 

Prendre les armes? Pour la guerre? Qu’à cela ne tienne, 

Au lieu de mitraillettes, dégoupillons les rimes ! 

 

Victor Hugo le grand avait choisi l’exil 

Pour compter et conter dans sa robe de bure, 

Plein de sa certitude au sommet de son île, 

Les derniers jours sanglants d’une autre dictature. 

 

Dans le noir marigot, infesté de reptiles, 

Se profile déjà la cohorte d’obscurs, 

Essayant de moquer mon recours à un style 

Qu’ils méprisent, pour manquer d’en avoir la carrure.

(à suivre)



[1] Me Olivier Morice, l'avocat des familles des victimes de l'attentat de Karachi, qui a fait 14 morts, dont 11 salariés de la DCN en 2002, a accusé le 17 décembre 2009 le président Nicolas Sarkozy d'être « au cœur de la corruption » dans ce dossier.

Une réponse à “ADIEU MA MONTBELIARDE ! par Jacques Thomet (page 2)”

  • yves:

    J’avoue que je n’ai pratiquement jamais fait attention à la poésie
    sous quelque forme que ce soit.
    Mais votre initiative me rend inquisitif et je suis surpris plutôt en bien
    par ces deux 1ers morceaux.
    Assistons-nous à une première de poésie journalistique sur un blog ?

    Feliz Navidad !

Laisser un commentaire

Catégories
Archives