Share to Google Plus

04 décembre 2010 

L’Espagne du socialiste José Luis Rodriguez Zapatero vient d’oser ce que le régime français de la mollesse (gauche et droite confondues) n’a jamais au le courage de faire : militariser les aéroports et obliger les contrôleurs aériens à cesser leur grève sauvage qui bloque à terre deux millions de vacanciers depuis hier pendant le plus grand « pont » de l’année, avec en prime l’état d’urgence (« alarma ») décrété pour la première fois depuis le retour à la démocratie en 1978. 

Laisser un commentaire

Catégories
Commentaires récents
Archives