Share to Google Plus

1er octobre 2010 

Le président équatorien Rafael Correa a quitté dans la nuit sous forte escorte militaire, au milieu d'intenses échanges de tirs entre soldats fidèles au régime et policiers mutins, l’hôpital où il s’était réfugié.
Le chef de l'Etat a estimé que l'action des forces loyalistes lui avait sauvé la vie: « Sans cela, cette horde de sauvages qui voulaient tuer, qui voulaient du sang, seraient entrés à l'hôpital pour chercher le président et je ne serais probablement pas là en train de vous raconter cela, car je serais déjà passé dans un autre monde », a-t-il déclaré.
Allié du président vénézuélien Hugo Chavez, il s'était réfugié dans l'hôpital après l'explosion à ses pieds d'une grenade lacrymogène lancée par des policiers qui protestaient contre la suppression de certaines primes.
Correa a notamment désigné Lucio Gutierrez, ancien putschiste élu président puis renversé en 2005, comme l'un des responsables de cette « tentative de coup d'Etat menée par l'opposition et certains secteurs des forces armées et de la police ».
Gutierrez a « rejeté les accusations lâches, fausses et téméraires du président Correa » sur la chaîne internationale CNN en espagnol.
Correa, réélu en avril 2009 dès le premier tour après avoir multiplié les programmes sociaux dans ce pays où 38% de la population vit sous le seuil de pauvreté, a vu sa popularité s'effriter ses derniers mois.
Même si 53% des Equatoriens approuvent sa gestion, selon un sondage Cedatos-Gallup publié mi-septembre, il affronte depuis des semaines la fronde des enseignants et des chauffeurs.
L'opposition cherche en outre à promouvoir un référendum en vue de sa révocation.
La situation est également tendue dans son camp. Correa envisagerait de dissoudre l'assemblée, une partie de sa majorité renâclant devant ses mesures de rigueur budgétaire, à l'origine du soulèvement policier.

2 réponses à “EQUATEUR : LE PRESIDENT A REGAGNE LE PALAIS SOUS LA PROTECTION DE L’ARMEE”

  • Fabio:

    Sur Telesur Chavez et Correa affirment que les Yankees sont derrière « le coup », compañeros! Il faudra plus d’argent et armes pour les milices et les « assistants » cubains!!

    Le chaos, la gesticulation, l’incompétence, la trahison, l’operetta, l’arbitraireté, le pillage du contribuable: voici les politicards de l’AL au sommet de leur métier !!

  • Maurice:

    D’accord avec Nicolas Metro-Maduro pour une fois : Sa proposition d’exclure et de faire fermer les frontiéres face à tout « golpiste  » j’ajouterais seulement passé , présent et futur ainsi qu’à toute personne ayant été membre ou ayant soutenu un mouvement reconnu comme terroriste . Sont donc exclu de l’OEA , de l’UNASUR les gens suivants : Les fréres Castro , Hugo Chavez , Pepe Mujica, Daniel Ortega , Rafael Correa ainsi qu’éventuellement la « peut-étre futur » présidente Brésilienne Vilma Russef . En tous cas , dans l’attente trés éventuel de l’application de cette mesure , on a assisté à un beau coup d’esbrouffe , ramenant Correa à ses devoirs , tout en renforçant ses pouvoirs et en incriminant ses opposants dans un coup d’état sans risques pour lui !

Laisser un commentaire

Catégories
Commentaires récents
Archives