Share to Google Plus

03 janvier 2010

L'Equateur s'est doté pour la première fois d'une agence d'Etat, l'Agence d'Informations de l'Equateur et d'Amérique du Sud (Andes), qui a publié mardi sa première dépêche dans un contexte troublé pour les médias dans le monde.
L'objectif de la jeune agence est de « donner de la puissance à l'image » du pays, dirigé par l'économiste socialiste Rafael Correa, a dit la présidence dans un communiqué.
Andes travaillera en collaboration avec les agences d'Etat ABN au Venezuela, Telam en Argentine, EFE en Espagne et Andina au Pérou, a précisé le communiqué.
L'Etat équatorien contrôle déjà le journal El Telegrafo, Ecuador TV, Radio Publica ou le portail internet El Ciudadano.
Le gouvernement, qui entretient des relations houleuses avec la presse, souhaite la « réguler » avec un projet de loi critiqué par l'opposition qui la qualifie de loi « bâillon » mettant en danger la liberté d'expression.

Laisser un commentaire

Catégories
Archives